Accueil   >   Passages d'histoires   >   Information autour de Varetz   >   Le passage marquant en Corrèze de Colette


Le passage marquant en Corrèze de Colette

Passages d'histoires





Cette Femme de lettres, avec un «F» majuscule, dont je vais tenter de vous parler dans ce modeste article est Sidonie-Gabrielle Colette dite Colette. Une femme de lettres, actrice et journaliste française, née le 28 janvier 1873 à Saint-Sauveur-en-Puisaye, en Bourgogne-Franche-Comté, et morte le 3 août 1954 à Paris. Elle est l'une des plus célèbres romancières, aussi bien en France qu'à l'étranger, de la littérature française. Si je vous parle d'elle aujourd'hui, c'est qu'un magnifique article dans le magazine «Le Festin» parle de son passage en Corrèze. Et parce que ma sœur aînée, en est une fan inconditionnelle. Je l'ai toujours entendu en parler avec tellement de respect et de connaissances à son sujet.




Ma chère sœur est allée de très nombreuses fois en «Pèlerinage» dans le village natale de Colette, à Saint-Sauveur-en-Puisè. A eu la chance incroyable de visiter cette maison de famille, avant qu'elle ne devienne aujourd'hui la très belle «Maison des Amis de Colette», qui mérite vraiment le déplacement. Elle à eu la merveilleuse idée d'y faire des photos, avant le début des travaux. Une archive incommensurable avec le recul. Une atmosphère, et des chats évidemment... Pour nous, la photos et la préservation du patrimoine, sont comme une évidence de famille!!! Mais les chiens ne font pas les chats!!! Hihihi Car, a mon tour, je me retrouve maintenant sur le territoire, en Corrèze, où Colette à passé plusieurs années. Et c'est moi qui prends le relais en me prêtant au doux plaisir d'y faire quelques clichés...

La vie est étrange, en 1911, Colette, alors âgée de 35 ans, rencontre Henry de Jouvenel, un homme politique corrézien. Tiens, tiens, encore un ? Ils se marient l'année suivante et s'installent à Castel-Novel, le domaine familial de Henri de Jouvenel, en Corrèze. Il est journaliste, diplomate et homme politique français. Colette découvre la région avec passion. Elle s'attache à la nature, aux animaux et aux habitants. Elle écrit de nombreux textes sur la Corrèze, dont "La Paix chez les bêtes" et "Les Heures longues". Colette est immédiatement séduite par la Corrèze. Elle est émerveillée par la beauté de la nature, la douceur du climat et la gentillesse des habitants. Elle écrit : "La Corrèze est une terre de rêve, où les hommes sont simples et les femmes belles. La nature y est luxuriante, les animaux y sont sauvages et libres. C'est un endroit où il fait bon vivre et écrire." Colette s'attache rapidement à Castel-Novel, le château familial de Jouvenel. Elle y trouve un refuge paisible où elle peut se consacrer à son art. Elle y écrit de nombreux textes, dont "La Paix chez les bêtes", un recueil de nouvelles sur les animaux de la ferme. En 1913, Colette donne naissance à une fille, Colette de Jouvenel, dite Bel-Gazou. La petite fille grandit au château de Castel-Novel et est très proche de sa mère. Colette écrit : "Bel-Gazou est la lumière de ma vie. Elle est ma raison d'être." Colette est une mère aimante et attentionnée. Elle s'occupe de sa fille avec dévouement. Elle lui transmet son amour de la nature et des animaux. Colette est une femme libre et indépendante. Elle n'hésite pas à vivre ses passions, même si cela signifie briser les conventions. En 1923, elle divorce de Jouvenel et s'installe à Paris. Elle vit une liaison tumultueuse avec Bertrand de Jouvenel, son beau-fils. Cette liaison est un scandale qui lui vaut d'être ostracisée par la bonne société. En 1940, Colette se réfugie chez sa fille, qui vit à Curemonte, en Corrèze. Elle vit un séjour difficile à Curemonte, mais y rencontre un jeune homme, Maurice Goudeket, qui deviendra son troisième mari. En 1940, la France est envahie par l'Allemagne nazie. Colette, dont le mari est juive, est contrainte de fuir Paris. Elle se réfugie chez sa fille, qui vit à Curemonte, en Corrèze. Colette vit un séjour difficile à Curemonte. Elle se sent prisonnière et aigrie par l'âge et les défaites sentimentales. Elle écrit cependant de nombreux textes sur la région, dont "Le Journal à rebours".Colette meurt en 1954, à l'âge de 81 ans. Elle est inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris. La Corrèze a joué un rôle important dans la vie de Colette. C'est dans cette région qu'elle a découvert son amour de la nature, de la famille et de la liberté. C'est également dans cette région qu'elle a écrit ses plus belles œuvres. Voilà ce que j'avais à dire... Ensuite j'en parlerais bien encore, mais il se fait tard ! Allez... Allez visiter un des plus beaux villages de France qu'est Curemonte. Ainsi que le joli village de Varetz, depuis les hauteurs, une magnifique vue sur le château de Castel-Novel en suivant ce lien.






Lien pour partager cette page
https://www.correze-decouverte.fr/article_8.php
    


Télécharger au format PDF



Corrèze découverte - Jeff Allanic - Brindille

Corrèze Découverte

Avec ma petite chienne Jika, depuis plus de 10 ans je sillonne et photographie en long et en large cette merveilleuse et surprenante Corrèze. Je fais des recherches, je m'informe, et avec ce générateur automatique de micros aventures de ma création, je partage avec vous une partie de mes maigres connaissances. Chabatz d'entrar ! "Finissez d'entrer" et soyez les bienvenues sur Corrèze découverte.

Sur les réseaux
Contact

211 rue de la petite gare

19140 Espartignac (France)

06 20 05 02 81

contact@correze-decouverte.fr

Recevoir les newsletters

© 2014 | 02-2024 - Corrèze découverte - Jeff Allanic

Les images, photographies, vidéos, textes, données et descriptions audio sont la propriété exclusive de Jean-François Allanic et de ses ayants-droits - sauf mention contraire - et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction totale ou partielle est interdit sans autorisation écrite.