Road-trip N° 1

Le grand Road-trip

Distance: 1270.75 km - Durée de route: 30 h 21 mn

19140 - Espartignac



    

  Si vous aviez pensé tracer la route la plus courte, c’est raté!

  Car la Corrèze possède 1001 trésors, et ils sont disséminés en son cœur comme aux 4 coins du département. Une sélection personnelle tellement magique et étonnante, vous le verrez par vous-même.

  Cela ne peut que vous donner envie de découvrir petit à petit, les lieux indispensables à mes yeux. Et il y en a beaucoup, croyez moi.

  Il s’agit d’un Road-trip un peu particulier, car il laisse de coté tellement d’autres endroits tout aussi formidables.

  Il est évident que vous pouvez commencer cette grande boucle à n’importe quel moment et à n’importe quel endroit grâce à la géolocalisation automatique du site.

  Soyez prudent, heureux, positif, respectueux et surtout prenez un maximum de plaisir.

Je vous souhaite bonne route !





Photo 1  Parking     Lat : 45.3817757 ou 45°22'54.39"     Long : 1.9216026 ou 1°55'17.77"

Photo fiche road-trip N° 4_342_1 - Les portes du Périgord blanc - La statue de Ceyrat - Espartignac - 19140

 Point de départ - 1 / 206

La statue de Ceyrat

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 4_168_1 - Les portes du Périgord blanc - L'arboretum Al Gualhia - Espartignac - 19140

 Etape 2 / 206

L'arboretum Al Gualhia

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 5_153_1 - Les portes du Périgord blanc - Le lac de Poncharal - Vigeois - 19410

 Etape 3 / 206

Le lac de Poncharal

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 5_720_1 - Les portes du Périgord blanc - Vieux pont de Vigeois - Vigeois - 19410

 Etape 4 / 206

Vieux pont de Vigeois

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 5_517_1 - Les portes du Périgord blanc - L'ancienne chartreuse du Glandier - Troche - 19230

 Etape 5 / 206

L'ancienne chartreuse du Glandier

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 5_155_1 - Les portes du Périgord blanc - Table d'orientation de Troches - Troche - 19230

 Etape 6 / 206

Table d'orientation de Troches

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 5_161_1 - Les portes du Périgord blanc - L'hippodrome et le château de Pompadour - Arnac-Pompadour  - 19230

 Etape 7 / 206

L'hippodrome et le château de Pompadour

    

    Située sur des plateaux vallonnés culminant à 430 mètres d'altitude au coeur d'un pays verdoyant, la cité de Pompadour est intimement liée au monde du cheval, auquel elle doit sa renommée. Ses pâturages fertiles favorisent l'élevage et l'arboriculture. Les communes d'Arnac-Pompadour, Beyssac et de Saint-Sormin-Lavolps ont hérité d'un patrimoine architectural - châteaux, églises, écuries et d'un patrimoine terrien sauvegardé par la création des haras, qui s'étendent sur 330 hectares. Ses grands bosquets de chênes, ses alignements et cordons boisés lui confèrent un caractère de parc à l'anglaise. En 1026, Guy de Lastours dit «Guy le Noir», en lutte avec le vicomte de Ségur, fit bâtir le premier château, ainsi qu'un monastère et une église à Arnac. À la fin du 14éme siècle, le domaine passa par héritage aux mains des Hélie de Pompadour. Le château primitif datant du 11éme siècle fut reconstruit au 15éme siècle sur la motte féodale. À l'extinction de cette famille, en 1741, Louis XV (1710-1774) devint acquéreur du château et du marquisat. Il l'offrit à sa favorite, Jeanne-Antoinette Le Normant d'Etiolles (1721-1764) qui prit le titre de marquise de Pompadour en 1745. Suivant une tradition locale, le roi développa un établissement d'élevage et de reproduction du cheval à partir d'étalons arabes ramenés des croisades.


Photo fiche road-trip N° 5_158_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Ségur-le-Château - Ségur-le-Château - 19230

 Etape 8 / 206

Le village de Ségur-le-Château

    

   

  Bâti aux confins du Périgord et du Limousin, le bourg de Ségur-le-Château occupe le fond d'une vallée profonde où coule l'Auvézère, rivière qui prend sa source 112 km en amont dans la commune de Samt-Germam-les-Belles, en Haute-Vienne. Selon un schéma typique de l'architecture militaire féodale, le château se dresse sur l'éperon rocheux qu'enserré étroitement le cours d'eau, sur trois côtés. Cette implantation topographique rappelle celle du château de Comborn; les deux sites possédaient par ailleurs des liens historiques. Dès le IXe siècle, les seigneurs de Ségur furent les vicomtes de Limoges.


Photo fiche road-trip N° 5_7200_1 - Les portes du Périgord blanc - Le pont de Lasveyras - Payzac - 24270

 Etape 9 / 206

Le pont de Lasveyras

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 5_721_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Juillac - Juillac - 19350

 Etape 10 / 206

Le village de Juillac

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 5_2069_1 - Les portes du Périgord blanc - Le château de Chabrignac - Chabrignac - 19350

 Etape 11 / 206

Le château de Chabrignac

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 5_37_1 - Les portes du Périgord blanc - La table d'orientation de Juillac - Juillac - 19350

 Etape 12 / 206

La table d'orientation de Juillac

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 5_321_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Saint-Robert - Saint-Robert - 19310

 Etape 13 / 206

Le village de Saint-Robert

    

      Le vieux bourg de Saint-Robert surplombe des petits vallons creusés par les ruisseaux qui alimentent l'Elle. Connu pour être un des «plus beaux villages de France», Saint-Robert bénéficie d'une position permettant de contempler les bocages des vallons de l'Elle, le puy de Guimond et son vis-à-vis Ayen.

  Le village est né de la formation de deux paroisses, dont celle de Saint-Maurice est la plus ancienne. Cette dernière n'existe plus aujourd'hui qu'au travers de quatre maisons en contrebas du plateau.


Photo fiche road-trip N° 5_3212_1 - Les portes du Périgord blanc - Le hameau de Ayen Bas - Ayen - 19310

 Etape 14 / 206

Le hameau de Ayen Bas

    

      Le bourg actuel d'Ayen s'accroche au flanc ouest du puy d'Ayen sur un étroit replat. Il domine la vallée de l'Elle et les hauteurs du plateau de Perpezac. En raison de la topographie, il s'étire sur un peu plus de 500 mètres, en un village corniche adossé à la falaise calcaire. Le bourg bénéficie d'une situation climatique privilégiée à l'abri des vents, en position de contemplation paysagère sur les bocages de Saint-Robert.

  Le village primitif se nommait «Le Bas Ayen»: il était regroupé autour de l'église, du monastère et du château, tandis que sur la butte s'élevait le château fort occupé par les soldats du vicomte de Limoges qui surveillaient la vallée.


Photo fiche road-trip N° 5_323_1 - Les portes du Périgord blanc - La table d'orientation de Ayen - Ayen - 19310

 Etape 15 / 206

La table d'orientation de Ayen

    

      Le puy d'Ayen domine le village de 60 mètres. Ce promontoire, à partir duquel la vue panoramique s'étend sur tout le bas pays corrézien et la succession des s buttes-témoins calcaires, constitue le point culminant de s l'Yssandonnais à 377 mètres.

  II est regrettable que depuis la table d'orientation, la vue à 360 degrés qui permettait de découvrir un paysage de bocage au mai liage resserré, d'où émergent les puys alentour, soit de nos jours partiellement fermée, s notamment du côté de Saint-Robert, par la pousse de la végétation. La table d'orientation est d'ailleurs en partie s cassée. La vue vers le nord-ouest est davantage perceptible depuis un chemin juste en contrebas. C'est un lieu privilégié pour le comptage des oiseaux en migration. La crête du puy de Guimond offre une autre vue panoramique. Ce promontoire implanté à mi-distance des bourgs d'Ayen et de Saint-Robert induit un jeu de cache-cache dans le vis-à-vis entre les deux bourgs. Au milieu s des grands damiers bocagers, le bourg d'Ayen-Bas prend toute sa valeur architecturale et patrimoniale.


Photo fiche road-trip N° 19_47_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Puy d'Yssandon - yssandon - 19310

 Etape 16 / 206

Le Puy d'Yssandon

      La tour du puy d'Yssandon est une tour de fortification ruinée française datant du Moyen Âge située à Yssandon, dans le département de la Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine.

  Elle fait l'objet d'une protection au titre des monuments historiques.

  Historique

  Après avoir été occupé à l'époque gallo-romaine, le puy d'Yssandon est devenu un castrum comme le décrit un document du vie siècle. Ce castrum est pris par les troupes de Pépin le Bref dans sa lutte contre le duc d'Aquitaine Waïfre. Au Moyen Âge, les sires d'Yssandon, vassaux du comte de Limoges, font édifier un château régnant sur la région. Démantelé lors de la guerre de Cent Ans, il n'en reste plus au xve siècle que la tour actuelle.


Photo fiche road-trip N° 19_349_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village du Saillant - Voutezac - 19130

 Etape 17 / 206

Le village du Saillant

      Au sortir des gorges étroites où elle était enserrée depuis le château de Comborn, la Vézère s'étale majestueusement dans la plaine du bassin sédimentaire de Brive. Au Saillant, elle forme le site magnifique dit «des Îles du Seigneur» Par une multitude de bras creusés dans la masse de ses dépôts alluvionnaires sont créés de nombreux îlots boisés de grands frênes, d'aulnes et de peupliers. Suite à une première protection en 1933 par inscription du pont traversant la Vézère et reliant les deux parties du village du Saillant, ce chevelu de bras d'eau a été inscrit à son tour en 1945. Enfin, le site a été élargi en 1980 en englobant la colline de la Bontat à l'ouest, le versant accueillant le village du Saillant-Vieux à l'est, et une petite portion de la Vézère au nord jusqu'à la centrale hydroélectrique, mais sans atteindre le Saut du Saumon situé en amont.


Photo fiche road-trip N° 19_320_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Allassac - Allassac - 19240

 Etape 18 / 206

Le village de Allassac

      Située dans le bassin de Brive, la commune d'Allassac est irriguée par trois cours d'eau principaux : la Vézère, son affluent la Loyre, et le Clan, un sous-affluent de la Corrèze.

  La ville d'Allassac est implantée au croisement des routes départementales 9, 25, 34 et 134. Elle est desservie en gare d'Allassac par la ligne des Aubrais - Orléans à Montauban-Ville-Bourbon. Elle est située, en distances orthodromiques, six kilomètres à l'est d'Objat et douze kilomètres au nord-nord-ouest de Brive-la-Gaillarde.


Photo fiche road-trip N° 19_2056_1 - Les portes du Périgord blanc - La petite chapelle de Chatroulle - Allassac - 19240

 Etape 19 / 206

La petite chapelle de Chatroulle

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 19_346_1 - Les portes du Périgord blanc - Les belvédères du site de la Roche - Allassac - 19240

 Etape 20 / 206

Les belvédères du site de la Roche

      Les belvédères du site de la Roche

  Accès par la D9, en direction de Perpezac-le-Noir. Ce site domine la vallée en gorge de la Vézère. A gauche, légèrement au dessous du parking, beau point de vue sur le barrage du Saillant. Sur la droite, un chemin bordé de fougères conduit, sous les chênes et les châtaigniers, à une table d'orientation à 391m ; panorama avec les gorges de la Vézère, le barrage, la voie ferrée, les plateaux environnants et l'Yssandonnais.

  https://www.tourismecorreze.com/fr/tourisme_detail/table_d_orientation_du_site_de_la_roche.html


Photo fiche road-trip N° 19_59_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de  Donzenac - Donzenac - 19270

 Etape 21 / 206

Le village de Donzenac

    nbsp; La commune de Donzenac est labellisée Village étape depuis 1998. Ses habitants sont appelés les Donzenacois et les Donzenacoises ou Gamadous.

  Géographie

  Commune de l'aire urbaine de Brive-la-Gaillarde située dans le Massif central sur la route nationale 20 à 10 km au nord de Brive-la-Gaillarde

  Elle est accrochée à flanc de coteau pour la ville haute, perchée sur un piton dominant le Maumont, issu de la confluence du Maumont Blanc et du Maumont Noir. Autre affluent du Maumont, le Clan arrose la partie ouest du territoire communal.


Photo fiche road-trip N° 19_61_1 - Les portes du Périgord blanc - La table d'orientation de Travassac - Donzenac - 19270

 Etape 22 / 206

La table d'orientation de Travassac

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 19_66_1 - Les portes du Périgord blanc - Les pans de Travassac - Donzenac - 19270

 Etape 23 / 206

Les pans de Travassac

   

  Les ardoisières ou pans de Travassac.

  Juste avant d'arriver dans le charmant bourg de Donzenac, en venant de Brive, à droite, une petite route mène au hameau de Travassac. Après les dernières maisons, le site des ardoisières s'offre aux visiteurs. Il ne s'agit pas d'une simple carrière, avec ses pans verticaux déchiquetés, immenses et noirs, et ses fosses, insondables et fraîches, mais d'un lieu monumental, inquiétant, beau, comparable, par certains aspects, à un jardin zen. Les pas résonnent sur les morceaux d'ardoise en une musique cristalline et mystérieuse.


Photo fiche road-trip N° 6_318_1 - Les portes du Périgord blanc - Balade dans Brive-la-Gaillarde - Brive-la-Gaillarde - 19100

 Etape 24 / 206

Balade dans Brive-la-Gaillarde

      La ville de Brive s'est développée autour d'un cœur historique au tissu urbain médiéval serré, qu'est venu ceinturer un boulevard circulaire planté de grands arbres et bordé de jardins «urbains» publics et privés. Le site comprend cet unique exemple de ceinture verte en Limousin - boulevard et jardins voisins - ainsi que plusieurs places s'y accrochant. La place Krùger et le parc Monjauze, espaces urbains dissociés de ce premier ensemble, ont été protégés antérieurement aux boulevards, par simple inscription dans les années 1940, mais ont perdu de leur intérêt après de considérables transformations.


Photo fiche road-trip N° 6_319_1 - Les portes du Périgord blanc - Musée de la résistance Edmond Michelet - Brive-la-Gaillarde - 19100

 Etape 25 / 206

Musée de la résistance Edmond Michelet

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 6_316_1 - Les portes du Périgord blanc - Grotte Saint-Antoine - Brive-la-Gaillarde - 19100

 Etape 26 / 206

Grotte Saint-Antoine

      Les grottes saint Antoine

  Sur l'ancienne route de Toulouse D2O, direction Noailles, aux portes de Brive, entre ville et campagne, cet endroit est plein de charme et de spiritualité : c'est le seul lieu de pèlerinage en France au bon saint Antoine de Padoue qui s'arrêta ici et y fonda un couvent. C'est d'ailleurs là, alors qu'il n'y avait plus rien dans la cuisine pour préparer le repas, qu'il envoya une servante chercher des légumes au jardin et que celle-ci revint avec des oignons sans être mouillée alors qu'il tombait à verse : ce miracle des oignons est toujours commémoré chez les frères franciscains de Brive le 24 août, dans le site des grottes où saint Antoine avait aimé se retirer loin du monde. Aujourd'hui encore, ce lieu, presque hors du temps, surprend par son atmosphère baignée de calme, où l'eau qui ruisselle des grottes donne naissance à une végétation luxuriante. Des statues de fonte peinte, installées à la fin du XIXe siècle, surgissent de la verdure et créent l'étonnement propice à la réflexion.


Photo fiche road-trip N° 6_3_1 - Les portes du Périgord blanc - Le trop plein de Rotassac - Saint-Cernin-de-Larche - 19600

 Etape 27 / 206

Le trop plein de Rotassac

    

      Un arrêt ayant une magnifique vue sur la fin du lac du Causse. Devant vous se trouve un étrange monument à fleur d'eau, ou plutôt en forme de fleur. Il s'agit simplement du déversoir de trop plein du lac. Mais il donne un aspect original au site. Mais la petite pépite est surtout en face de vous, à mi-hauteur, dans la végétation.

  Les ruines du château médiéval de Couzages ont été classées au titre des monuments historiques en 1996. Gardien de la vallée •- et plus largement de la vicomte de Turenne avec les châteaux de Chavagnac en Péngord et de Lissac, l'ancien château fortifié apparaît de nos jours discrètement au-dessus de la vallée de la Couze dont il tire son nom. Niché dans l’écrin boisé de la forêt de Couzages à la végétation peu commune en Limousin (chêne pubescent, sorbier terminal ou encore érable de Montpellier) et à ce titre inventoriée comme zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique -, il semble désormais plus soumis aux effets du temps, notamment la végétation, que menaçant ou défensif.


Photo fiche road-trip N° 6_7_1 - Les portes du Périgord blanc - Le moulin de Lissac - Lissac-sur-Couze - 19600

 Etape 28 / 206

Le moulin de Lissac

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 6_8_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Chasteaux - Chasteaux - 19600

 Etape 29 / 206

Le village de Chasteaux

      Nichée au cœur du pays du Causse corrézien, dans un paysage aux accents méridionaux bien différent des paysages limousins habituels, la butte de Chasteaux émerge très distinctement des reliefs alentour. Le site comprend ce «pain de sucre », le petit village et l'église Saint-Christophe datant du XVe siècle sur ses hauteurs, ainsi que les terres qui l'entourent et préservent la lisibilité de la silhouette du piton et du bourg. Il englobe également une partie du lac du Causse, créé 30 ans après la protection du site, en 1975, sur la Couze.


Photo fiche road-trip N° 6_9_1 - Les portes du Périgord blanc - Résurgence de Sorpt - Chasteaux - 19600

 Etape 30 / 206

Résurgence de Sorpt

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 6_311_1 - Les portes du Périgord blanc - Le gouffre de la Fage - Noailles - 19600

 Etape 31 / 206

Le gouffre de la Fage

      Le gouffre de La Fage

  Lieu étrange, fascinant, merveilleux... et frais par jour de grande chaleur !

  A deux pas de Brive, ce gouffre médiatiquement plus modeste que celui de Padirac son voisin du Lot, est tout aussi intéressant.

  Une promenade le long des couloirs, puis des chambres aux concrétions pour certaines multicolores vous fera découvrir un autre monde.


Photo fiche road-trip N° 6_16_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Turenne - Turenne - 19500

 Etape 32 / 206

Le village de Turenne

      À l'ouest, la falaise rocheuse du Causse de Martel, dont le promontoire de Turenne est une butte-témoin, forme la Limite topographique occidentale du site. Deux emplacements stratégiques ont été utilisés pour compléter la défense de la vallée: juché sur une avancée du Causse, le château de Linoire, à 1 km au sud de Turenne, commandait la frontière Quercy-Limousin et jouissait d'une position de poste avancé sur la vallée de la Dordogne. Plus au nord, le château actuel de La Peyrouse, adossé à une falaise calcaire et dont la façade blanche s'inscrit dans le paysage de rebord du Causse, est bâti à l'emplacement d'une ancienne tour de guet. Celle-ci surplombait la combe qui la séparait de Turenne.


Photo fiche road-trip N° 7_21_1 - Les portes du Périgord blanc - Panorama sur Collonges-le-Rouge - Collonges-la-Rouge - 19500

 Etape 33 / 206

Panorama sur Collonges-le-Rouge

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 7_24_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Collonges-la-rouge - Collonges-la-Rouge - 19500

 Etape 34 / 206

Le village de Collonges-la-rouge

      Ce grand site de plus de 600 ha résulte d'une première inscription en 1942 du seul bourg de Collonges - depuis dénommé Collonges-la-Rouge -, étendue en 1973 à tout le territoire de la commune situé au sud de la D38, et confortée en 1996 par un classement reprenant une grande partie des zones inscrites tout en s'étendant sur les coteaux surplombant la ville, au nord de celle-ci. L'ensemble du bourg, des noyeraies, des bois, des champs et des fermes réparties dans le paysage forme ainsi le site de Collonges-la-Rouge. Les champs de noyers et les vergers sont au pied des castels, les treilles ornent les façades, et les végétaux débordent des murs de clôture et témoignent des liens étroits entre la nature et l'architecture.


Photo fiche road-trip N° 7_25_1 - Les portes du Périgord blanc - Le quartier ancien de Meyssac - Meyssac - 19500

 Etape 35 / 206

Le quartier ancien de Meyssac

      Bâtie en grès rouge, la ville de Meyssac a su conserver dans le quartier de l'église et de la halle un patrimoine architectural datant des XVIe et XVIè siècles, témoin de sa grandeur passée. Le site correspond au cœur de la ville fortifiée qui appartenait à la vicomte de Turenne. Ce centre ancien circulaire s'organise autour de l'église etde la place du marché. Meyssac compte également de nombreuses autres places de plus petites dimensions.


Photo fiche road-trip N° 7_29_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Curemonte - Curemonte - 19500

 Etape 36 / 206

Le village de Curemonte

      Le village de Curemonte est situé sur un plateau ondulé de l'extrême sud de la Corrèze entre la plaine de Brive et les plateaux de Xaintrie. L'éminence sur laquelle est bâti le bourg est orientée nord-sud. Elle domine à l'ouest un étroit vallon naturel et à l'est un vaste bas plateau où coule, dans un paysage de bocage, la Sourdoire.

  Sur son promontoire, site défensif par excellence, Curemonte aligne les tours de ses trois châteaux médiévaux accompagnés d'un ensemble de maisons nobles. Au nord du promontoire, les deux édifices les plus imposants sont le château de Saint-Hilaire et celui des Plas, classés au titre des monuments historiques en 1991. Ils relèvent de l'architecture militaire, entourés d'un mur d'enceinte d'où se détachent des tours de garde.


Photo fiche road-trip N° 7_31_1 - Les portes du Périgord blanc - Le musée de la Préhistoire - La Chapelle-aux-Saints - 19120

 Etape 37 / 206

Le musée de la Préhistoire

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 7_32_1 - Les portes du Périgord blanc - Beaulieu-sur-Dordogne - Beaulieu-sur-Dordogne - 19120

 Etape 38 / 206

Beaulieu-sur-Dordogne

   

  La vallée de la Dordogne de Beaulieu-sur-Dordogne au Lot

  Le site concerne la vallée de la Dordogne, comprise entre Beaulieu-sur-Dordogne et le département du Lot, juste en amont de la confluence avec la Gère. Situées en Limousin, mais à la rencontre de l'Auvergne et de l'Aquitaine, différentes caractéristiques d'architecture, de végétation et d'occupation du sol se trouvent entremêlées.

  En sortant de Beaulieu-sur-Dordogne, la Dordogne s'étale paisiblement dans un fond de vallée large et plat. Les versants principaux, d'orientation est-ouest, sont élevés - 400 mètres en rive gauche -, souvent très pentus et dissymétriques. Ils ondulent en une succession de vallons secondaires arrosés par de nombreux ruisseaux - ceux de Tartarel, de Genièvre, de Coucoulogne ou encore du Suquet qui offrent autant de points de vue sur le fond de vallée comme sur les horizons, parfois très lointains.


Photo fiche road-trip N° 7_326_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Puy du Tour - Monceaux-sur-Dordogne - 19400

 Etape 39 / 206

Le Puy du Tour

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 9_40_1 - Les portes du Périgord blanc - Visite d'Argentat-sur-Dordogne - Argentat - 19400

 Etape 40 / 206

Visite d'Argentat-sur-Dordogne

      La Dordogne. l'un des plus majestueux fleuves de France, la Garonne pour former l'estuaire de la Gironde, qui déprend sa source dans le Massif central, au puy de Sancy bouche dans l'océan Atlantique. Elle rejoint le Limousin 15 mètres, et conflue 483 km plus loin avec à Confolent-Port-Dieu, où elle marque la limite avec les départements voisins du Puy-de-Dôme et du Cantal. Elle quitte la Corrèze à Astaillac, au sud de Beaulieu-sur-Dordogne, pour traverser le nord du Lot, puis le département de la Dordogne. L'ensemble de son bassin versant est classé en tant que réserve de biosphère par l'Unesco.


Photo fiche road-trip N° 9_98_1 - Les portes du Périgord blanc - Le belvédère sur la vallée de la Cère - Camps-Saint-Mathurin-Léobazel - 19430

 Etape 41 / 206

Le belvédère sur la vallée de la Cère

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 9_95_1 - Les portes du Périgord blanc - Les tours des Carbonnières - Goulles - 19430

 Etape 42 / 206

Les tours des Carbonnières

      Historiquement liées aux Tours de Merle, les Tours de Carbonnières se dressent également sur un éperon rocheux longé par le ruisseau de la Bedaine, affluent de la Maronne sur la commune de Goulles. Comme Merle et Alboy - ce dernier plus en amont sur la Maronne, Carbonnières est un castrum servant à la défense comme au refuge des populations. Les trois sites ont des liens géographiques et familiaux, les seigneurs de Carbonnières ayant acquis par parenté des droits sur les autres châtellenies. Le site, plus exigu qu'à Merle, ne comporte que deux tours, qui présentent à la fois un caractère défensif et d'habitation. On y accède par un chemin qui a été récemment aménagé en sentier de découverte, accessible depuis le village d'Auyères en contrebas de Goulles. A l'aide de discrets panneaux explicatifs, le chemin retrace l'histoire des différents castrums et dessert les vestiges - tours et ancien village - du site de Carbonnières.


Photo fiche road-trip N° 9_93_1 - Les portes du Périgord blanc - Visite des Tours de Merle - Saint-Geniez-ô-Merle - 19220

 Etape 43 / 206

Visite des Tours de Merle

      Érigées entre le XIe et le XVe siècle par les seigneurs qui en portèrent le nom, les Tours de Merle se dressent, serrées les unes contre les autres, sur un éperon rocheux cerné par un méandre de la Maronne. Cette position rendait le castrum inexpugnable, jusqu'à ce que les progrès de l artillerie le rendent vulnérable aux tirs depuis les versants opposés qui surplombent l'éperon, à plus d'une centaine de mètres du côté ouest. Propriété de divers seigneurs - sept familles s'y sont succédé, notamment les Merle, les Veyrac, les Pesteils ou encore les Carbonières -, cette châtellenie servait de refuge aux habitants en temps de guerre. Au milieu du XIVe siècle, elle abritait une centaine de personnes, de toutes conditions sociales.


Photo fiche road-trip N° 9_102_1 - Les portes du Périgord blanc - La ferme du moyen-age - Saint-Julien-aux-Bois - 19220

 Etape 44 / 206

La ferme du moyen-age

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 9_76_1 - Les portes du Périgord blanc - La petite chapelle du Puy du Bassin - Auriac - 19220

 Etape 45 / 206

La petite chapelle du Puy du Bassin

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 9_77_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Auriac - Auriac - 19220

 Etape 46 / 206

Le village de Auriac

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 9_328_1 - Les portes du Périgord blanc - La cascade du Redenat - Auriac - 19220

 Etape 47 / 206

La cascade du Redenat

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 9_73_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Bassignac-le-Haut - Bassignac-le-Haut - 19220

 Etape 48 / 206

Le village de Bassignac-le-Haut

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 9_75_1 - Les portes du Périgord blanc - Le pont du Chambon sur la Dordogne - Auriac - 19320

 Etape 49 / 206

Le pont du Chambon sur la Dordogne

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo 1

 Balise de passage - 50 / 206

Balise de Auriac

    Texte explicatif en attente de mise en place...


 Etape 51 / 206

Le village de Spontour

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 11_81_1 - Les portes du Périgord blanc - Le barrage de L'Aigle - Spontour - 19550

 Etape 52 / 206

Le barrage de L'Aigle

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 11_80_1 - Les portes du Périgord blanc - Les cascades du Saut Sali - Soursac - 19550

 Etape 53 / 206

Les cascades du Saut Sali

      À proximité de la vallée de la Dordogne, les cascades du Saut Sali forment l'un des sites naturels les plus remarquables du Limousin, dans un secteur particulièrement pittoresque marqué par des gorges profondes et boisées, des falaises, des pics rocheux et des chutes d'eau. Menacé de destruction pour permettre la remontée du poisson suite à une délibération du conseil municipal du 29 janvier 1943 , le site a été préservé grâce à son inscription par un arrêté ministériel du 19 mars 1945. Le classement a renforcé et étendu la protection de ce site majeur du département, qui a subi peu d'évolution depuis.


Photo fiche road-trip N° 11_88_1 - Les portes du Périgord blanc - Plan d'eau de Soursac - Soursac - 19550

 Etape 54 / 206

Plan d'eau de Soursac

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 11_86_1 - Les portes du Périgord blanc - Panorama sur le viaduc des Rochers Noirs - Soursac - 19550

 Etape 55 / 206

Panorama sur le viaduc des Rochers Noirs

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 11_89_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Lapleau - Lapleau - 19550

 Etape 56 / 206

Le village de Lapleau

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 11_90_1 - Les portes du Périgord blanc - La cascade de Neyrat - Lapleau - 19550

 Etape 57 / 206

La cascade de Neyrat

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 11_285_1 - Les portes du Périgord blanc - La petite chapelle du Gour Noir - Saint-Pantaléon-de-Lapleau - 19160

 Etape 58 / 206

La petite chapelle du Gour Noir

   

  Perchée sur un éperon au coeur des gorges de la Luzège, la vieille église de Saint-Pantaléon-de-Lapleau apparait dans le paysage comme un mirage dans le désert. Seul vestige d’un bourg très ancien, l’église semble aujourd’hui bien seule, posée en haut du roc qui surplombe le Gour Noir. Autour de cette bâtisse, on trouvait jadis un château qui fût le siège de l’un des plus importants prieurés du Limousin. Les papes Clément VI et Grégoire XI y furent abbés-prieurs.

  Vers l’an 900, le rocher est choisi en raison du caractère exceptionnel de sa situation géographique pour y déposer des reliques en lieu sûr. La « forteresse des abbés » est édifiée au début du XIIème siècle mais le site fut en grande partie détruit durant la guerre de 100 ans, seule l’église subsista. Aujourd’hui, ce lieu remarquable sert chaque été depuis 1987 de décor au festival de théâtre de la Luzège en juillet et août.

  Plus d’infos: sur www.laluzege.fr


Photo fiche road-trip N° 11_85_1 - Les portes du Périgord blanc - Belvédère sur la Luzège - Lapleau - 19550

 Etape 59 / 206

Belvédère sur la Luzège

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 11_84_1 - Les portes du Périgord blanc - Le viaduc des Rochers Noirs - Lapleau - 19550

 Etape 60 / 206

Le viaduc des Rochers Noirs

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 11_1022_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Laval-sur-Luzège - Laval-sur-Luzège - 19550

 Etape 61 / 206

Le village de Laval-sur-Luzège

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 11_78_1 - Les portes du Périgord blanc - Panorama sur un méandre de la Dordogne - Laval-sur-Luzège - 19550

 Etape 62 / 206

Panorama sur un méandre de la Dordogne

    Texte explicatif en attente de mise en place...


 Etape 63 / 206

Saint-Merd-de-Lapleau

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 10_106_1 - Les portes du Périgord blanc - Plage du lac de Marcillac-la-Croisille - Marcillac-la-Croisille - 19320

 Etape 64 / 206

Plage du lac de Marcillac-la-Croisille

    Texte explicatif en attente de mise en place...


 Etape 65 / 206

Balise de la Valette

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 10_105_1 - Les portes du Périgord blanc - Le barrage de la Valette - Marcillac-la-Croisille - 19320

 Etape 66 / 206

Le barrage de la Valette

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 10_71_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Roc du Busatier - Marcillac-la-Croisille - 19320

 Etape 67 / 206

Le Roc du Busatier

      Sur les bords de la vallée de la Dordogne, niché en plein coeur de la forêt, se cache un verger potager magique, un véritable jardin d’Eden. Un lieu rempli d’histoire, d’amour et de plénitude à qui sait entendre et regarder. Équipé d’une bonne paire de chaussures de marche, sac au dos, un peu d’eau, le départ se fait après le tout petit hameau de Nougein, entre Argentat et Marcillac-la-Croisille, sur la commune de Gros-Chastang.

  200m de chemin à plat et une vue à couper le souffle : le belvédère du Roc du Busatier. Grandiose ! La Dordogne majestueuse déploie ses méandres, une véritable carte postale.


Photo fiche road-trip N° 10_63_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de la Roche-Canillac - La Roche-Canillac - 19320

 Etape 68 / 206

Le village de la Roche-Canillac

      Le site s'étire du nord au sud, dans l'axe de la vallée du Doustre, comprenant le village de La Roche-Canillac, avec dans la partie haute l'église, ses abords et le village de la Roche-Basse, et le château du Chazal distant d'environ 2km à vol d'oiseau.

  La vallée du Doustre, véritable entaille dans le haut plateau corrézien, présente un relief très escarpé, émaillé d'affleurements rocheux. Une vaste couverture boisée où se côtoient un grand nombre d'essences chênes, châtaigniers, bouleaux, charmes, hêtres ou encore sapins habille l'ensemble des versants qui, autrefois, étaient principalement pâturés. La Roche-Canillac est historiquement liée à la vallée qu'elle a longtemps été chargée de surveiller. Si elle a perdu sa vocation de sentinelle, elle conserve des vues saisissantes en balcon sur les lointains tout en procurant une atmosphère très protégée dans les espaces publics, notamment ruelles, place et placette.


Photo fiche road-trip N° 10_1014_1 - Les portes du Périgord blanc - Château de Pebeyre - Saint-Pardoux-la-Croisille - 19320

 Etape 69 / 206

Château de Pebeyre

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 10_104_1 - Les portes du Périgord blanc - L'étang de Taysse - Espagnac - 19150

 Etape 70 / 206

L'étang de Taysse

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 10_8041_1 - Les portes du Périgord blanc - La petite chapelle de Nirige - Espagnac - 19150

 Etape 71 / 206

La petite chapelle de Nirige

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 10_111_1 - Les portes du Périgord blanc - La plage de l'étang du Prévot - Clergoux - 19320

 Etape 72 / 206

La plage de l'étang du Prévot

      Près de Clergoux et du château de Sédières, au sein du Plateau des Étangs, le site comprend un grand plan d'eau antérieur au XVIe siècle et des rives boisées discrètement ponctuées par du bâti. Il constitue un remarquable témoignage des nombreux étangs créés dès le Moyen Age en Bas Limousin pour la production de poissons, généralement propriétés de familles nobles, de l’Église ou de bourgeois des villes voisines.


Photo fiche road-trip N° 10_112_1 - Les portes du Périgord blanc - Le château de Sédières - Clergoux - 19320

 Etape 73 / 206

Le château de Sédières

      Classé au titre des monuments historiques en 1958, le château de Sédières se dresse au milieu d'une épaisse forêt trouée d'étangs bordés de sapins.

  La façade sud donne sur un tapis vert orné de charmilles et de pièces d'eau. De place en place s'élèvent majestueusement des arbres séculaires. Les autres côtés sont dominés par la forêt. Au nord, l'étang du château est au creux d'un vallonnement. Sur le chemin conduisant à l'édifice apparaît l'étang Neuf, petit miroir d'eau plein de fraîcheur et de poésie. La vue est moins vaste depuis les terrasses du château suite à la fermeture progressive par la végétation : vers l'ouest, les monts du Cantal émergeant au-dessus de la cime des arbres ferment l'horizon; vers le nord, les monts Dore.


Photo fiche road-trip N° 12_8051_1 - Les portes du Périgord blanc - Le rocher de la Rissière - Eyrein - 19800

 Etape 74 / 206

Le rocher de la Rissière

      Le chemin d'accès menant à ce site classé en 1933, à la sortie du bourg d'Eyrein, est bordé d'un bel alignement de chênes. Il conduit, à travers un taillis de chênes et de châtaigniers, à un rocher massif en granité à gros grains, distant d'environ 400 mètres du bourg. Ce rocher insolite par sa forme arrondie, supporté par trois blocs de plus petite taille, a toujours suscité la curiosité des visiteurs. Il figurait d'ailleurs sur les premières cartes postales du département comme un site emblématique. Il est surmonté d'une croix, non plus dressée mais reposant désormais en plusieurs morceaux sur le sommet du rocher. On y accède par marches taillées dans la roche.


Photo fiche road-trip N° 12_3227_1 - Les portes du Périgord blanc - Le château de Montaignac-saint-Hippolyte - Montaignac-Saint-Hippolyte - 19300

 Etape 75 / 206

Le château de Montaignac-saint-Hippolyte

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 12_126_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Village de Rosier-d'Egletons - Rosiers-d'Égletons - 19300

 Etape 76 / 206

Le Village de Rosier-d'Egletons

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 12_1052_1 - Les portes du Périgord blanc - Le château de Maumont - Rosier-d'Egletons - 19300

 Etape 77 / 206

Le château de Maumont

      Le site est composé du château et de ses dépendances, ainsi que de ses abords qui comprennent un vaste parc paysager hérité du XIXe siècle et plus largement une partie des terres du domaine. Celui-ci est privé et ne se visite pas. De forme très originale, le château de Maumont se dresse de toute sa hauteur sur une colline au contact du village du même nom.

  Édifié dans le dernier quart du XVe siècle sur la base d'une forteresse médiévale du XIIe siècle, le château se positionne sur le rebord d'un versant d'où il offre des vues très lointaines vers l'ouest.


Photo fiche road-trip N° 12_374_1 - Les portes du Périgord blanc - Le musée du Moyen Age - Égletons - 19300

 Etape 78 / 206

Le musée du Moyen Age

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 12_371_1 - Les portes du Périgord blanc - Visite du château de Ventadour - Moustier-Ventadour - 19300

 Etape 79 / 206

Visite du château de Ventadour

      À l'initiative de Prosper Mérimée (1803-1870), écrivain et archéologue français, les ruines du château de Ventadour ont été classées au titre des monuments historiques dès 1840. La protection du monument et de ses abords a été renforcée en 1946 par une inscription en site protégé au titre de la loi du 2 mai 1930.

  Les ruines du château de Ventadour forment un des sites les plus pittoresques de la Corrèze, à la fois effrayantes, mystérieuses, fières, sauvages, funestes et sublimes.

  Elles sont imposantes, isolées à la cime d'un piton cerné sur trois côtés par les vallées encaissées de deux rivières rapides mêlant leurs eaux: la Vigne et la Soudeillette. D'accès malaisé, inapte aux cultures, le site est cependant idéal pour une implantation militaire stratégique de contrôle du point de franchissement de la rivière. Il s'agit d'un site défensif naturel, imprenable.


Photo fiche road-trip N° 12_372_1 - Les portes du Périgord blanc - Vue sur le château de Ventadour - Moustier-Ventadour - 19300

 Etape 80 / 206

Vue sur le château de Ventadour

   

  Les bâtiments n'étaient accessibles que par un seul côté de la montagne, soigneusement fortifié. «Une triple coupure pratiquée dans le roc et flanquée de poternes et de remparts défendait ce côté», d'après une description faite par l'abbé Texier dans l bulletin du Comité historique des arts et monuments publié en 1840-1841.

  Une seule tour ronde, faite de pierres de taille régulières, subsiste. De nos jours, l'état des ruines conduit à un mimétisme encore plus grand avec le rocher, entre le granité appareillé revenu à l'état d'éboulis et le rocher naturel hérissé de grandes plaques dressées.

  Si Ventadour est un site défensif exceptionnel, c'est bien par la profondeur des gorges qui enserrent le promontoire, véritables fossés naturels. Les deux cours d'eau présentent des caractéristiques paysagères très différentes. Le ruisseau de la Soudeillette, dit aussi «petite Luzège», coule depuis l'est de l'éperon de Ventadour, puis le contourne par le nord avant de se jeter dans la Luzège plus au sud, en aval du pont Rodai. En amont de l'usine hydroélectrique du Moustier jusqu'au pont Beyne, la rivière est particulièrement pittoresque avec un secteur de grandes gorges bordées d'une falaise-mur avec de gros rochers de rive. Le ruisseau de la Vigne contourne le promontoire par l'ouest selon un axe ouest-est et rejoint la Soudeillette au droit du rocher Cervière. Il présente un aspect remarquable, par ses trois cascades espacées ae quelques centaines de mètres. La cascade supérieure, à proximité du Saut du Roc, est la plus pittoresque. Cette partie du site, peu accessible, développe une riche végétation associée à de grands chênes, avec de nombreuses aubépines et épines noires.

  Le site de Ventadour comprend ces deux entités indissociables: le site perché qui se montre et le site encaissé qui se cache.

  Depuis les murailles de l'enceinte du château, le paysage s'ouvre en de larges horizons. De la route serpentant au pied de cette forteresse, on découvre un site pittoresque, l'un des plus beaux de cette région corrézienne où les légendes sont attachées aux pierres, aux rochers et aux arbres. Le «Chemin de la Valade», sentier de randonnée de 7 km au départ de Moustier-Ventadour, permet d'en faire un large tour.


Photo fiche road-trip N° 12_3230_1 - Les portes du Périgord blanc - La château du Lieuteret - Darnets - 19300

 Etape 81 / 206

La château du Lieuteret

      La commune de Darnets est établie dans la vallée de la Luzège, qui forme une série de grands méandres gravés dans des plateaux rocheux, dont plusieurs ont été aménagés en éperon barré défensif dès l'époque gauloise. Les gorges de la Luzège et du Vianon ont été inventoriées au titre des ZNIEFF (zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique): ces gorges boisées et sauvages abritent de nombreux rochers, des espèces végétales protégées, des espèces de lichens remarquables et une faune riche et variée, notamment des oiseaux.


Photo fiche road-trip N° 12_415_1 - Les portes du Périgord blanc - Les cascades de Deiro - Soudeilles - 19300

 Etape 82 / 206

Les cascades de Deiro

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 12_526_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Puy de la Tourte - Peret-Bel-Air - 19300

 Etape 83 / 206

Le Puy de la Tourte

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 12_527_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Peret-Bel-Air - Peret-Bel-Air - 19300

 Etape 84 / 206

Le village de Peret-Bel-Air

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 12_410_1 - Les portes du Périgord blanc - La tourbière du col de la Blanche - Davignac - 19250

 Etape 85 / 206

La tourbière du col de la Blanche

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 12_413_1 - Les portes du Périgord blanc - Les ponts de pierres plates  de Florentin - Bonnefond -  19170

 Etape 86 / 206

Les ponts de pierres plates de Florentin

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 12_397_1 - Les portes du Périgord blanc - Le menhir du Pilar - Bonnefond - 19170

 Etape 87 / 206

Le menhir du Pilar

      Ce menhir se cache dans la forêt qui couronne le puy de Pilar au sud-est du village de Bonnefond, à près de 900 mètres d'altitude. Il faut laisser son véhicule en bordure de route, puis emprunter à pied un antique chemin empierré et découvrir, au fil de l'ascension, les puys alentour, le village et son clocher entourés de bois et de pâtures. Dans la forêt de sapins à gauche une piste s'engage sous les épicéas et les sapins de Douglas. Le menhir se tient à quelques dizaines de mètres, légèrement incliné tel un ami appuyé sur sa canne qui attend le visiteur et l'observe approchant. Il est haut de 1,90 mètre.


Photo fiche road-trip N° 12_427_1 - Les portes du Périgord blanc - Le hameau de Chadebec - Bonnefond - 19170

 Etape 88 / 206

Le hameau de Chadebec

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 12_1048_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Bonnefond - Bonnefond - 19170

 Etape 89 / 206

Le village de Bonnefond

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 12_432_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village perdu de Clédat - Grandsaigne - 19300

 Etape 90 / 206

Le village perdu de Clédat

      En plein coeur d’une forêt domaniale, à environ 600m d’altitude, le petit hameau de Clédat, est un lieu de promenade incontournable sur le versant sud du plateau de Millevaches. Entre Gransaigne, Bonnefond et Pradines, quelques toits de chaume, une adorable petite chapelle, une fontaine d’où sortent obligatoirement quelques elfes, pour qui sait observer en silence... Les derniers habitants sont partis en 1963. L’isolement, le terrain où la roche affleure partout, n’ont pas permis la modernisation rationnelle des deux exploitations agricoles, ce qui fut, sans aucun doute, la raison essentielle de l’abandon de ce village. Dès 1962 la forêt occupe l’espace.


Photo fiche road-trip N° 12_435_1 - Les portes du Périgord blanc - Les cascades de la Tine - Pradines - 19170

 Etape 91 / 206

Les cascades de la Tine

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 18_209_1 - Les portes du Périgord blanc - Le col de Lestards - Lestards - 19170

 Etape 92 / 206

Le col de Lestards

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 18_210_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Lestards - Lestards - 19170

 Etape 93 / 206

Le village de Lestards

      Pour parvenir au petit village de Lestards qui compte 106 habitants, il est possible de prendre la RD 16 en provenance de Treignac: cette route, alternativement bordée de hêtres et de résineux, grimpe et serpente en offrant de beaux balcons sur les forêts environnantes.

  L'habitat -- très clairsemé -- fut autrefois le siège d'une commanderie de religieux de l'ordre de Saint-Antoine de Viennois, ordre hospitalier fondé au XIe siècle, dont la maison-mère se situait dans l'ancien diocèse de Vienne, en Isère. Les moines, que l'on appelait: «Antonins» ou «Antonines» se vouaient au soin des malades, principalement ceux atteints de maladies contagieuses, comme la peste.


Photo fiche road-trip N° 18_3233_1 - Les portes du Périgord blanc - La cèpe géant des Borderies - Veix - 19260

 Etape 94 / 206

La cèpe géant des Borderies

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 18_147_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Puy de la Monédière - Veix - 19260

 Etape 95 / 206

Le Puy de la Monédière

      Le terme « Puy » est notamment une appellation toponymique qui désigne, dans le sud de la France principalement, un lieu élevé, un sommet. Voilà pour la théorie. En pratique vous allez vite comprendre : le Puy de la Monédière à 922m d’altitude sur les cartes IGN est un des hauts lieux des adeptes du parapente.

  Dominant de plus de 300 mètres la partie corrézienne du plateau Limousin à l’ouest, le massif des Monédières constitue un des reliefs les plus marqués des monts de notre magnifique région. Vues éblouissantes toute au long de la journée et surtout par temps clair, d’une superficie totale d’environ 60 km2, il se situe sur la petite commune de Veix traversée par le « Camino » de Saint Jacques de Compostelle, la voie de Rocamadour en Limousin et Haut-Quercy. Non loin de Treignac, Chaumeil, St Augustin et Lestards.


Photo fiche road-trip N° 18_3234_1 - Les portes du Périgord blanc - La ferme de la Monédière - Chaumeil - 19390

 Etape 96 / 206

La ferme de la Monédière

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 18_145_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Suc au May - Chaumeil - 19390

 Etape 97 / 206

Le Suc au May

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 18_2032_1 - Les portes du Périgord blanc - Air de décollage des Parapentes - Chaumeil - 19390

 Etape 98 / 206

Air de décollage des Parapentes

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 18_149_1 - Les portes du Périgord blanc - L'étang de Maurianges - Chaumeil - 19390

 Etape 99 / 206

L'étang de Maurianges

   

  Perché à 562 mètres sur un éperon rocheux, Chaumeil est l’un de ces jolis villages des Monédières qui a su conserver son harmonieux patrimoine bâti.

  En contrebas du bourg, une ancienne grange traditionnelle a été aménagée pour accueillir la maison des Monédières. Vous y trouverez de nombreuses documentations et une grande diversité de produits locaux.


Photo fiche road-trip N° 18_150_1 - Les portes du Périgord blanc - La maison des Monédières - Chaumeil - 19390

 Etape 100 / 206

La maison des Monédières

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 18_414_1 - Les portes du Périgord blanc - Le hameau de Tourondel - Saint-Augustin -  19390

 Etape 101 / 206

Le hameau de Tourondel

      Le hameau de Tourondel est situé au centre de la Corrèze sur le plus bas palier du plateau ondulé des Monédières, entre Uzerche et Egletons, à 3km du village de Saint-Augustin.

  Ce paysage de collines est un écrin boisé pour le château et le hameau. Bien que remanié, l'édifice présente une intéressante silhouette avec une grosse tour ronde à mâchicoulis du côté est et deux pavillons carrés flanquant le côté ouest. Il est implanté sur une légère éminence d'où des prairies descendent en pente douce jusqu'à l'étang pour remonter ensuite vers des collines boisées, formant des limites naturelles très harmonieuses. Cet ensemble est complété par un authentique hameau jouxtant le domaine du château.


Photo fiche road-trip N° 18_139_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Saint-Augustin - Saint-Augustin - 19390

 Etape 102 / 206

Le village de Saint-Augustin

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 3_133_1 - Les portes du Périgord blanc - Etang de Meyrignac l'Eglise - Meyrignac-l'église - 19800

 Etape 103 / 206

Etang de Meyrignac l'Eglise

    

      La route conduisant de la commune de Corrèze à Meyrignac-l'Église est une des artères les plus pittoresques et les plus typiques du département correzien. Le long du parcours, la vue au nord sur les Monédieres est imprenable. Au sud, la profonde vallée de la Corrèze descend vers Tulle. A l'est, le massif cantalien se dresse au-dessus des collines de la vallée de la Dordogne. Les huit kilomètres qui séparent ces deux pays serpentent entre des pacages et des bois. A l'un des tournants de cette route apparaît un des plus beaux étangs limousins: celui de Meyrignac-l'Église.


Photo fiche road-trip N° 3_132_1 - Les portes du Périgord blanc - Village de Meyrignac-l'Eglise - Meyrignac-l'église - 19800

 Etape 104 / 206

Village de Meyrignac-l'Eglise

    

      Le site évoque les lacs d'Ecosse et les lacs américains, en miniature. Il s'inscrit dans un cadre de fraîcheur, de calme et de charme. Le clapotis de l'eau contre les berges agrémente le paysage d'un chant monotone, accompagné par le vent venant des Monédieres toutes proches. Sur les rivages verdoyants, coupés de genêts, se dressent des boqueteaux de bouleaux et de sapins.

  L'étang n'est plus aussi sauvage qu'il l'était lors de sa mise en protection. Un grand complexe touristique, composé essentiellement de bungalows, a récemment été créé sur la rive ouest. Les bâtiments, insérés dans les espaces ouverts existants, s'entourent de prairies et de bois. De par la configuration des lieux, le village de vacances est dissimulé depuis les rares points de vue sur l'étang.


Photo fiche road-trip N° 3_137_1 - Les portes du Périgord blanc - Village de Corrèze - Corrèze - 19800

 Etape 105 / 206

Village de Corrèze

    

      L'église principale, ordinairement romane, comme semble l'indiquer un dernier pan de mur latéral du sud-est, couronné de modillons, a été fréquemment remaniée à la suite des guerres, mais sans amélioration quant à l'ornement architectural qui est inexistant: «Sans parvis, sans bas-côtés, sans moulures, sans véritable orientation soit du maître-bâtiment, soit de la sacristie, elle allonge en froid rectangle ses murailles verdissantes, impuissantes à dépouiller la lèpre du salpêtre révolutionnaire, et les recouvre d'une voûte à nervures sans caractère, absente même de la première travée. A droite, sur le vieux cimetière, il lui a poussé trois pauvres chapelles, restées sans pendant, faute de pouvoir réduire à gauche l'unique rue viable de l'enceinte. Seul son haut clocher carré lui fait quelque honneur, brûlé par le feu du ciel, le 17 janvier 1721, mais rétabli aux dépens de la forêt de Buffe-Guerre, avec sa toiture hexagonale d'ardoise bleue, et ses larges baies sur l'horizon ». L'église de Corrèze est ainsi décrite par Jean-Baptiste Champeval (1847-1915), l'homme de lettres et sagace érudit qui s'imposa comme l'une des personnalités notables de la ville. Dans Limousin et Quercy paru en 1881, Champeval évoque également l'aspect extérieur et intérieur de sa cité natale:


Photo fiche road-trip N° 3_127_1 - Les portes du Périgord blanc - La chapelle Notre-Dame du Pont du Salut - Corrèze - 19800

 Etape 106 / 206

La chapelle Notre-Dame du Pont du Salut

    

   

  Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, par la voie de Rocamadour Limousin – Haut-Quercy, déviante de la Voie de Vézelay - Via Lemovicensis. Un chemin de toute beauté qui traverse de part en part la Corrèze, l'on passe à pied devant la petite chapelle de Notre-Dame-du-Pont-du-Salut, sur les berges de la rivière Corrèze.

  La chapelle Notre-Dame-du-Pont-du-Salut est située à quelques centaines de mètres du village de Corrèze, dans un site pittoresque de rochers, sur la rive droite de la Corrèze, près d'un vieux pont du 17è siècle qui enjambe la rivière et d'un vieux moulin. Le sanctuaire primitif du 15è siècle a disparu, l'imposant clocher-porche a été bâti au 18e siècle, le clocher est inspiré du clocher du bourg.


Photo fiche road-trip N° 3_704_1 - Les portes du Périgord blanc - Notre Dame de Chastre à Bar - Bar - 19800

 Etape 107 / 206

Notre Dame de Chastre à Bar

    

      La Chapelle "Notre Dame de Chastre", détruite en 1794, sous la Terreur, fut rebâtie en 1815. C'était alors un simple oratoire dédié à la Vierge. En 1877, un agrandissement lui donna la forme d'aujourd'hui. Elle est le but d'un pélerinage, l'un des plus anciens de France avec celui de Rocamadour, le 8 septembre, jour de la nativité de la Vierge. La Grotte (en contrebas de la chapelle, chemin de droite ou de gauche) est un lieu de pélerinage et de prière très ancien. Elle abrite la statue Notre-Dame de Chastres (XVI° siècle, Classée aux Monuments Historiques) qui avait été réalisée d'après une oeuvre plus ancienne. Cette statue a subit bien des dommages au cours de son histoire (guerre de Cent ans, guerres de Religion) et bien des remaniements.


Photo fiche road-trip N° 3_121_1 - Les portes du Périgord blanc - Village de Naves - Naves - 19460

 Etape 108 / 206

Village de Naves

    

   

  Présentation

  Naves est une commune du centre-ouest de la France, située au centre du département de la Corrèze dans le Limousin. Elle est chef-Lieu de canton.

  Située idéalement à quelques kilomètres seulement de la ville aux sept collines (Tulle) et bénéficiant d’une sortie sur l’A89 reliant Bordeaux à Clermont-Ferrand, Naves se révèlera pour les passionnés d’archéologie et les amoureux d’art sacré, un terrain de jeux exceptionnel et incontournable. La commune de Naves est traversée par la Corrèze, la Solane, la Vigne, la Vimbelle et la Céronne. Elle est divisée en 4 vallées comprenant sur leur crête des collines : la vallée de la Corrèze-Vimbelle, celle de la Vigne, celle de la Solane et celle de la Céronne.


Photo fiche road-trip N° 3_120_1 - Les portes du Périgord blanc - Belvédère sur viaduc de la Vimbelle - Naves - 19460

 Etape 109 / 206

Belvédère sur viaduc de la Vimbelle

    

      Le viaduc du Pays de Tulle se situe au nord de Tulle, sur les communes de Naves et de Les Angles sur Corrèze. Il s'agit d'un des ponts les plus hauts de France en terme de hauteur libre et de hauteur des piles. En béton précontraint, il a été construit selon la méthode de l'encorbellement successif et enjambe la vallée de la Corrèze sur une longueur de 854 m et à une hauteur de 150 m. Cet ouvrage est basé sur un tracé entièrement courbe sur un rayon de 1350 m. Ce principe de courbe procure à cette structure un mouvement d'ensemble ample et dynamique.

  www.tourismecorreze.com/fr/tourisme_detail/viaduc_du_pays_de_tulle.html


Photo fiche road-trip N° 3_174_1 - Les portes du Périgord blanc - Tulle - Quartier ancien du Trech - Tulle - 19000

 Etape 110 / 206

Tulle - Quartier ancien du Trech

    

      Tutela, divinité personnifiant la protection des personnes et des choses, a certainement donné son nom a la ville. Mis à part l'enclos qui couronne de ses toits le Puy Saint-Clair, Tulle s'allonge aux bords de la Corrèze, et de ses affluents la Montane et la Solane.

  Une première approche de la cité permet, en découvrant les sept collines et les neuf belvédères qui l'encerclent, de mieux comprendre comment elle s'est développée au cours des siècles. " II est certain qu'il y a une indéfinissable poésie clans ce Tulle qu'une rivière " la Coureuse " (la Corrèze) éclaire de bout en bout, où le hasard met toujours une note pittoresque, inattendue, jusque dans ses impasses, où le laisser-aller mêle pierres antiques et verdure. " Elle est, comme l'écrivait Baluze " Attachée comme un nid aux flancs d'âpres rochers ".


Photo fiche road-trip N° 3_182_1 - Les portes du Périgord blanc - Village de Gimel-les-Cascades - Gimel-les-Cascades - 19800

 Etape 111 / 206

Village de Gimel-les-Cascades

    

      Les cascades de Gimel tiennent une place particulière dans l'histoire de la protection des sites au titre du paysage. Premier site classé en Corrèze au titre de la loi de 1906 qui vise à protéger les «propriétés foncières dont la conservation peut avoir, au point de vue artistique ou pittoresque, un intérêt général», il suit de peu le premier du Limousin: les gorges du Verger en Creuse. deux mois plus tôt, le 20 mars 1912. Au les rochers de l'île de Bréhat constituent le premier classé de France, dès le 13 juillet 1907, donc les sites limousins.


Photo fiche road-trip N° 3_115_1 - Les portes du Périgord blanc - Etang de Ruffaud - Saint-Priest-de-Gimel -  19800

 Etape 112 / 206

Etang de Ruffaud

    

      Couvrant une superficie de 24 hectares, l'étang à trois bras est entouré de versants boisés. Le chêne et le hêtre s'associent aux conifères pour former une forêt mixte marquant le paysage des vallées encaissées de la Corrèze et de ses affluents par une ambiance forestière au dessin localement remarquable. Situé à 540 mètres d'altitude, le site de l'étang de Ruffaud conserve un paysage naturel très préservé, malgré sa proximité avec une agglomération. Inventorié en ZNIEFF (zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique), l'étang présente une valeur écologique importante sur sa rive nord où persistent des zones de landes humides et des tourbières à la fois bombées et tremblantes. Ces espaces sensibles recèlent également une flore aquatique composée d'espèces remarquables tels le flûteau nageant, la narthécie des marais ou encore le trèfle d'eau.


Photo fiche road-trip N° 8_490_1 - Les portes du Périgord blanc - Le château de Sainte-Fortunade - Sainte-Fortunade - 19490

 Etape 113 / 206

Le château de Sainte-Fortunade

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 8_336_1 - Les portes du Périgord blanc - Les cascades de Murel et de la Prade - Albussac - 19380

 Etape 114 / 206

Les cascades de Murel et de la Prade

      Au sud de Tulle, le ruisseau de la Franche Valeme, qui prend sa source à Sainte-Fortunade. coule d'ouest en est au creux d'une vallée encaissée et boisée, prenant parfois des allures de gorges «sauvages». Sur ce ruisseau, deux cascades le Saut de la Prade et les cascades de Murel autrefois aussi renommées que celles de Gimel, constituent les points forts d'un site pittoresque.

  Après les cascades, la Franche Valeme voit les eaux de son affluent, le ruisseau des Pochettes, qui coule un peu plus au sud dans un vallon également fort encaissé, se mêler aux siennes. Moins de 2 km plus loin, ils se jettent dans la Souvigne qui rejoint la Dordogne à Argentat-sur-Dordogne. Les Pochettes accueillent également plusieurs cascades, appelées «cascades de la Vierge», du nom d'un imposant rocher les surplombant en rive gauche. Bien moins connues que leurs voisines, elles ont pourtant un charme indéniable.


Photo 1

 Balise de passage - 115 / 206

Balise de Forges

    Ce lieu n'est qu'un point de passage sur votre parcours. Continuez votre route...


Photo fiche road-trip N° 8_337_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Roc de Vic - Albussac - 19380

 Etape 116 / 206

Le Roc de Vic

      Cette éminence rocheuse qui culmine à 636 mètres d'altitude, isolée dans le paysage alentour, constitue l'un des plus vastes points de vue de la Corrèze. Depuis la table d'orientation installée au sommet, la vue porte sur cinq départements Haute-Vienne, Puy-de-Dôme, Cantal, Lot et Dordogne.


Photo fiche road-trip N° 8_338_1 - Les portes du Périgord blanc - L'étang de Miel - Beynat - 19190

 Etape 117 / 206

L'étang de Miel

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 8_732_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Beynat - Beynat - 19190

 Etape 118 / 206

Le village de Beynat

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 8_501_1 - Les portes du Périgord blanc - Le lac du Coyroux - Aubazine - 19190

 Etape 119 / 206

Le lac du Coyroux

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 8_494_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village d'Aubazine - Aubazine - 19190

 Etape 120 / 206

Le village d'Aubazine

    

      Adossé au puy de Pauliac, le bourg d'Aubazmine s'étend sur un replat ensoleillé au-dessus des gorges du Coiroux, affluent en rive droite de la Roanne, où le gneiss rosé agrémente les cascades et les gours alentours, de magnifiques panoramas s'ouvre la vue. D'importants vestiges mégalithiques laissent deviner la présence d'une occupation qui remonte aux temps celtiques.


Photo fiche road-trip N° 19_100_1 - Les portes du Périgord blanc - Le chemin des résistants - Sainte-Féréole - 19270

 Etape 121 / 206

Le chemin des résistants

      Le sentier de la Résistance

  A la fois voyage à travers les paysages des Saulières et voyage au cœur de l'histoire, cette randonnée met en relief le lien qui unissait pendant la seconde guerre mondiale, les maquisards et l'environnement naturel. Une végétation dense, des vallons fortement encaissés, étaient des lieux de prédilection de la Résistance.

  https://www.brive-tourisme.com/noesit/!/fiche/le-sentier-de-la-resistance-159020963/


Photo fiche road-trip N° 3_116_1 - Les portes du Périgord blanc - Etang de Lacamp - Saint-Germain-les-Vergnes - 19330

 Etape 122 / 206

Etang de Lacamp

    

      Le chemin de la révolte vous mènera jusqu'à l'étang de Lachamp, théâtre des premiers affrontements en 1790 sur notre territoire. Sur votre route vous irez de surprise en surprise : vous découvrirez l'église, le châteaux datant du XIIIe siècle, l'ancien presbytère, mais aussi la fontaine St Eutrope "qui guérit les estropiés". Voyagez à travers les paysages de Saulières et au cœur de l'histoire ! Les deux se mêlant étroitement ici : cette végétation dense et ces vallons encaissés étaient des lieux de prédilection pour les Maquisards.


Photo fiche road-trip N° 3_515_1 - Les portes du Périgord blanc - Marais du Brezou - Lagraulière - 19700

 Etape 123 / 206

Marais du Brezou

    

      Entre Chanteix et Lagraulière, trois sentiers entraînent le public à la découverte du marais du Brezou et de la forêt de Blanchefort. Aménagements et interprétation de sites remarquables.

  

  ( Tulle Agglomération, lauréate des Trophées Homme-Nature 2015 )

  Remis sur le devant de la scène en 2011 pour être mis en œuvre dès 2014, le projet de valorisation de la vallée du Brezou s’inscrit au sein de l’action conduite de longue date par le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) du Limousin. « La Communauté d’agglomération Tulle Agglo a pris le relais et a pu définir les objectifs des études préalables en trois axes principaux, » explique Olivier Lefeuvre, technicien de rivière auprès de Tulle agglo.


Photo fiche road-trip N° 3_195_1 - Les portes du Périgord blanc - Village de Lagraulière - Lagrauliere - 19700

 Etape 124 / 206

Village de Lagraulière

    

      Graulo suivi du suffixe lera: lieu fréquenté par les corbeaux. Au cœur du Bas-Limousin, à 430 mètres d'altitude, la commune de Lagrauliere est encadrée par deux ruisseaux, le Brézou qui la longe à l'est et au sud et le "Gour-Nègre" qui se jette dans le premier aux abords de la forêt de Blanchefort L'existence d'un dolmen atteste d'une occupation mégalithique et celle d une source sacrée d'une présence celtique. Il reste peu de traces de l'époque gallo-romaine. On a découvert un coffret funéraire, enfoui à titre conservatoire près de la Buge Basse.


Photo fiche road-trip N° 3_467_1 - Les portes du Périgord blanc - Lac de Bournazel - Seilhac - 19700

 Etape 125 / 206

Lac de Bournazel

    

      La ville possède aussi un potentiel touristique avec le lac de Bournazel, vaste de 35 hectares et les infrastructures de loisirs et de pleine nature.

  Une personnalités liées à la commune de Seilhac est Henry de Bournazel (1898 - 1933), héros de la pacification du Maroc (l'homme à la tunique rouge). La famille de Lespinasse de Bournazel est installée sur les communes de Saint-Jal et de Seilhac depuis le xvie siècle.


Photo fiche road-trip N° 3_130_1 - Les portes du Périgord blanc - Etang Neuf - Seilhac - 19700

 Etape 126 / 206

Etang Neuf

    

      Acquis en 1970, l’étang de pêche dit «étang neuf» est intégré dans le site touristique de Bournazel.

  Vaste de 16 hectares, il est réservé exclusivement à la pêche. Les pêcheurs peuvent y venir pêcher de mars à novembre des carnassiers et gardons dans un cadre bucolique. Les cartes de pêches sont en vente dans tous les commerces locaux.


Photo fiche road-trip N° 3_185_1 - Les portes du Périgord blanc - Le bourg de Seilhac - Seilhac - 19700

 Etape 127 / 206

Le bourg de Seilhac

    

      Le château de Seilhac, en bordure de la D920, surplombe la route et domine depuis ses terrasses une petite vallée. Propriété de Pierre de Chanac au XIIIe siècle, il est acquis au XIVe siècle par les Pompadour avant d'être vendu au XVIe siècle aux seigneurs de Gourdon qui prennent le nom de Seilhac. Attaqué et détruit à deux reprises durant les guerres de Religion, l'édifice est reconstruit en 1543 et connaît une nouvelle fois les assauts ennemis sous la Révolution. Reconstruit et restauré, il présente actuellement deux façades encadrées entre des tours d'angle: l'une étant de style Renaissance et l'autre datant du XVIIIe siècle.


Photo fiche road-trip N° 4_456_1 - Les portes du Périgord blanc - La chapelle Saint-Damien - Chamboulive - 19450

 Etape 128 / 206

La chapelle Saint-Damien

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 4_473_1 - Les portes du Périgord blanc - Le centre ancien d'Uzerche - Uzerche - 19140

 Etape 129 / 206

Le centre ancien d'Uzerche

    

      Entre Uzerche «La perle du Limousin» et Le Saillant, la Vézère coule selon un axe pratiquement nord-sud au fond d'une vallée profonde creusée dans les plateaux granitiques du Bas-Limousin. Son profil est toujours tendu, la pente forte favorise la multiplication des rapides et donne à la rivière son caractère sauvage. À Uzerche, elle forme un étroit méandre isolant un éperon sur lequel se trouvent les bâtiments les plus anciens: cette situation autour du promontoire abrupt, entouré par le méandre de la Vézère, donne toute sa singularité et son caractère pittoresque à la cité, d'ailleurs surnommée «la perle du Limousin».


Photo fiche road-trip N° 4_472_1 - Les portes du Périgord blanc - Place de la petite gare d'Uzerche - Uzerche - 19140

 Etape 130 / 206

Place de la petite gare d'Uzerche

    

      Les moulins à tanin du bord de la Vézère ont disparu au profit d'autres activités industrielles, comme la papeterie face à l'ancien hospice. Créée en 1893, celle-ci a été sauvegardée après sa fermeture, en 2006, au sein d'un éco-quartier dans lequel le bâtiment a été réhabilité en «espace mémoire», accueillant des expositions temporaires et des animations événementielles. Le projet, réalisé par le cabinet d'architectes Jean-Michel Wilmotte, vise à la fois la reconversion d'un site industriel et la mise en œuvre d'un projet de développement local, culturel, touristique et économique à l'échelle du territoire.


Photo fiche road-trip N° 4_715_1 - Les portes du Périgord blanc - Le quartier de la chapelle de Sainte-Eulalie - Uzerche - 19140

 Etape 131 / 206

Le quartier de la chapelle de Sainte-Eulalie

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 4_180_1 - Les portes du Périgord blanc - Le château du Pin - Salon-la-Tour - 19510

 Etape 132 / 206

Le château du Pin

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 4_178_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Salon-la-Tour - Salon-la-Tour - 19510

 Etape 133 / 206

Le village de Salon-la-Tour

    

      Salon-la-Tour se trouve dans le Massif central à 6 km au nord d'Uzerche, à quelques kilomètres seulement de l'A20, à équidistance entre Limoges et Brive-la-Gaillarde.

  La commune est implantée sur le Pays d'Uzerche.

  Salon la Tour - Celom au Moyen Âge - Les Vicomtes de Limoges.

  Cartulaire de l'abbaye d'Uzerche : l'église vicomtale.

  Cuve baptismale dans l'église (au fond de l'église près d'un pilier).

  Tour Vicomtale du XIIe siècle.

  Pour l'histoire des familles Vicomtales, voir Château-Chervix et Masseret.

  Au XVe siècle, sous le titre Instruction pour l'administration du comté de Périgord et de la Vicomté de Limoges.


Photo fiche road-trip N° 4_179_1 - Les portes du Périgord blanc - La stèle de la Résistante - Salon-la-Tour - 19510

 Etape 134 / 206

La stèle de la Résistante

    

      Violette Szabo, née le 26 juin 1921 à Levallois-Perret (France) et décédée vers le 5 février 1945 au camp de Ravensbrück, est une résistante et un agent secret britannique de la section F du Special Operations Executive (SOE) pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle effectue deux missions en France occupée, mais, arrêtée, elle est déportée en camp de concentration et exécutée.

  Avant son départ en mission, Leo Marks, le responsable des codes au SOE, lui offre le poème The Life That I Have pour coder ses messages radio envoyés de France à Londres.


Photo fiche road-trip N° 4_177_1 - Les portes du Périgord blanc - Le château de la Grènerie - Salon-la-Tour - 19510

 Etape 135 / 206

Le château de la Grènerie

    

      Il fut construit au milieu du xve siècle, vers 1450, par la famille de Lesbolières, originaire de Masseret.

  Il fut acheté en 1518 par une famille bretonne, les Beaupoil de Saint-Aulaire qui acheva et agrandit la demeure.

  En 1774, il passa aux Ardant, une famille de négociants de Limoges.

  En 1870 c'est le baron Rolland de Blomac qui restaura le château, après une période de reventes successives, sans grand entretien.


Photo fiche road-trip N° 4_176_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Masseret - Masseret - 19510

 Etape 136 / 206

Le village de Masseret

    

      Dans le rapport de protection, le foirail de Masseret site inscrit le 9 novembre 1942 est décrit en ces termes: «A quelques mètres de la mairie, sur un tertre élevé s'étend le foirail, à une altitude de 500 mètres sur les ruines du château de Jeanne d'Albret. Un hêtre magnifique domine et ombrage de ses ramures puissantes la place publique. Ce fut l'arbre de la Liberté planté vers 1789 par un certain M. Bleynie. Au pied de cet arbre, la vue est immense: au sud Uzerche, Puy Chammard et les toitures du château de la Grénene; à l'ouest, Pompadour, Saint-Germain; au nord-ouest Limoges et le mont Gargan; au nord-est: les Monédières et Treignac; à l'est les monts du Puy-de-Dôme.


Photo fiche road-trip N° 4_181_1 - Les portes du Périgord blanc - L'étang des Forges - Masseret - 19510

 Etape 137 / 206

L'étang des Forges

    

   

  Situé à cheval sur les communes de Masseret et de Lamongerie, le plan d’eau des Forges met à la disposition des estivants son aire de baignade et sa brasserie flambant neuve.

  Après de gigantesques travaux de réaménagement de ses berges et de sa plage entrepris en 2013, le plan d'eau de Masseret-Lamongerie a rouvert ses plongeoirs aux touristes et à la population locale, laquelle privilégie désormais le site, débarrassé de ses cyanobactéries.


Photo fiche road-trip N° 16_186_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Meilhards - Meilhards - 19510

 Etape 138 / 206

Le village de Meilhards

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 16_193_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Mont Gargan - Surdoux - 87130

 Etape 139 / 206

Le Mont Gargan

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 16_2003_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Chamberet - Chamberet - 19370

 Etape 140 / 206

Le village de Chamberet

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 16_190_1 - Les portes du Périgord blanc - L'arboretum de Chamberet - Chamberet - 19370

 Etape 141 / 206

L'arboretum de Chamberet

      La Corrèze sans ses arbres ne serait pas la Corrèze mais pour mieux connaître hêtres, bouleaux, chênes, un arboretum a été constitué pour découvrir le patrimoine végétal de ce département mais aussi les espèces locales, de pommiers en particulier.

  Les variétés traditionnelles, reinette brune museau de lièvre de la Corrèze ou la pomme reinette dorée rouge des vergnes sainte germaine sont aussi, par leurs noms, une invitation à la rêverie sous leur frondaison. C'est une belle approche ludique, pour grands et petits. Pendant l'été des animations thématiques sont organisées : renseignez-vous auprès de la Maison de l'Arbre.


Photo fiche road-trip N° 16_214_1 - Les portes du Périgord blanc - Treignac - Treignac - 19260

 Etape 142 / 206

Treignac

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 18_205_1 - Les portes du Périgord blanc - La pierre des Druides depuis le hameau de Chaumeil - Treignac - 19260

 Etape 143 / 206

La pierre des Druides depuis le hameau de Chaumeil

      Au coeur d’un massif entièrement boisé, cet étrange bloc de granit semble comme en lévitation, à peine soutenu par le chaos rocheux sur lequel il repose.

  Sur la face supérieure de cette table rocheuse, une forme en creux évoque la marque qu’aurait laissée un homme trop longtemps allongé sur un matelas. Les deux petites cavités en forme de bol qui la flanquent de chaque côté ne sont pas sans rappeler les rochers à cupules que l’on rencontre en d’autres endroits du Limousin. La légende veut que cette pierre ait été une table de sacrifices druidiques, mais rien ne permet d’étayer cette hypothèse, ni d’ailleurs de l’infirmer, même si son usage est certainement bien antérieur aux temps celtiques.


Photo fiche road-trip N° 16_215_1 - Les portes du Périgord blanc - Le barrage des Bariousses - Treignac - 19260

 Etape 144 / 206

Le barrage des Bariousses

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 16_216_1 - Les portes du Périgord blanc - La plage de Treignac - Treignac - 19260

 Etape 145 / 206

La plage de Treignac

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 16_219_1 - Les portes du Périgord blanc - L'usine hydroélectrique de la Virolle - Lestards - 19170

 Etape 146 / 206

L'usine hydroélectrique de la Virolle

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 16_220_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Saut de la Virolle - Lestards - 19170

 Etape 147 / 206

Le Saut de la Virolle

      Au fond d’un profond vallon dans lequel la Vézère se fraye un passage entre les blocs de granit, se niche le Saut de la Virole. Haut de plusieurs mètres, c’est un site assez étonnant où la sauvagerie et la puissance de l’eau prennent tout leur sens ! À partir du village de Coissac, sur la commune de Lestards, un chemin assez sportif vous y conduit à travers une forêt sublime mais pentue. Donc veillez aux enfants et chaussez-vous bien. Sur le chemin, vous trouverez aussi les vestiges de moulins avec leurs biefs (canaux artificiels en amont qui amenaient l’eau nécessaire pour faire fonctionner les moulins)


Photo fiche road-trip N° 16_225_1 - Les portes du Périgord blanc - Le hameau de Saint-Hilaire-les-Courbes - Saint-Hilaire-les-Courbes - 19170

 Etape 148 / 206

Le hameau de Saint-Hilaire-les-Courbes

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_2010_1 - Les portes du Périgord blanc - La base de loisirs de Viam - Viam - 19170

 Etape 149 / 206

La base de loisirs de Viam

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_230_1 - Les portes du Périgord blanc - Belvédère du lac de Viam - Viam - 19170

 Etape 150 / 206

Belvédère du lac de Viam

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_392_1 - Les portes du Périgord blanc - Le petit canal de Bugeat - Bugeat - 19170

 Etape 151 / 206

Le petit canal de Bugeat

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_2011_1 - Les portes du Périgord blanc - Plan d'eau de Bugeat - Bugeat - 19170

 Etape 152 / 206

Plan d'eau de Bugeat

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_165_1 - Les portes du Périgord blanc - La petite chapelle de Toy-Viam - Toy-Viam - 19170

 Etape 153 / 206

La petite chapelle de Toy-Viam

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_233_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Puy de Serigour - Tarnac - 19170

 Etape 154 / 206

Le Puy de Serigour

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_236_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Tarnac - Tarnac - 19170

 Etape 155 / 206

Le village de Tarnac

      Le bourg de Tarnac, au nord de la Corrèze, se situe à proximité du point de rencontre entre les trois départements constituant Le Limousin. IL se dresse sur Le bord occidental du plateau de Millevaches, à une altitude de 700 mètres entre Eymoutiers et Meymac - en une direction nord-ouest sud-est -, et entre Gentioux et Bugeat. Entouré de hauts plateaux couverts de bruyères et de conifères, il s'inscrit dans un paysage bocager très vallonné.


Photo fiche road-trip N° 17_238_1 - Les portes du Périgord blanc - Le lac de servières - Peyrelevade - 19290

 Etape 156 / 206

Le lac de servières

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_8081_1 - Les portes du Périgord blanc - Le pont de Vinzannet - Peyrelevade - 19290

 Etape 157 / 206

Le pont de Vinzannet

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_522_1 - Les portes du Périgord blanc - Le pont du moulin de Luguet - Peyrelevade - 19290

 Etape 158 / 206

Le pont du moulin de Luguet

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_172_1 - Les portes du Périgord blanc - La tourbière de Négarioux -  Malsagne - Peyrelevade - 19290

 Etape 159 / 206

La tourbière de Négarioux - Malsagne

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_240_1 - Les portes du Périgord blanc - Le golf de Chammet - Peyrelevade - 19290

 Etape 160 / 206

Le golf de Chammet

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_242_1 - Les portes du Périgord blanc - La petite chapelle du Rat - Peyrelevade - 19290

 Etape 161 / 206

La petite chapelle du Rat

      C’est au bout d’un chemin de croix bordé de murets que vous découvrirez une clairière donnant sur l’arrière sur la Chapelle du Rat. Situé sur la commune de Peyrelevade, l’édifice du XVIIème siècle est un lieu de culte. Entourée d’énigmatiques rochers aux formes étranges, parmi lesquels vous trouverez « la grenouille », « la pierre branlante » ou encore un rocher en forme de rat situé en face de la chapelle éponyme sur la gauche. Dédiée à Saint Roch, le Rat correspond en fait au mot limousin «ròc» qui signifie «rocher». Chaque année, pour la Saint Roch, une messe est célébrée en plein air en aôut. Guérisseur des maladies de peau et de la peste, Saint Roch est également invoqué pour la guérison des animaux. Pendant longtemps, la chapelle du Rat fut un lieu de pèlerinage, les gens venant y baigner leurs enfants malades. On trouve encore des bacs en pierre qui servaient à célébrer le culte.


Photo fiche road-trip N° 17_243_1 - Les portes du Périgord blanc - Le parc éolien de Dépamo - Peyrelevade - 19290

 Etape 162 / 206

Le parc éolien de Dépamo

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_171_1 - Les portes du Périgord blanc - La croix blanche - Peyrelevade - 19290

 Etape 163 / 206

La croix blanche

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 17_244_1 - Les portes du Périgord blanc - La croix du Mouton - Peyrelevade - 19290

 Etape 164 / 206

La croix du Mouton

    Le diable et le Bon Dieu   Le diable et le Bon Dieu ou, la croix du Mouton sur la route de Cézeirat à Peyrelevade.

  Cette croix de granit, que l'on peut dater du xvie siècle, a fait couler beaucoup d'encre. C'est incontestablement une des plus belles croix de chemin de la Corrèze, qui en compte beaucoup (dans son livre Croix de Corrèze, Jacques Baudoin en dénombre 174).

  La croix repose sur un bélier aux larges cornes, parfois considéré comme une représentation du diable. Le fût porte en réserve la croix de Malte et une main de justice.


Photo fiche road-trip N° 15_245_1 - Les portes du Périgord blanc - Les sources de la Vienne - Saint-Setiers - 19290

 Etape 165 / 206

Les sources de la Vienne

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 15_246_1 - Les portes du Périgord blanc - Le panorama du Signal d'Audouze - Saint-Setiers - 19290

 Etape 166 / 206

Le panorama du Signal d'Audouze

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 15_247_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Saint-Setiers - Saint-Setiers - 19290

 Etape 167 / 206

Le village de Saint-Setiers

      Chapelle de Saint Sagittaire à Saint-Setiers.

  Martyr de l’époque gallo-romaine, Saint Sagittaire aurait donné son nom à Saint Setiers. Cette chapelle à été édifiée en 1891 sur l' emplacement supposé de l' ermitage et du martyre de saint Sagittaire. Cette se trouve le long de la voie romaine aujourd'hui GR, sur la ligne de partage des eaux entre Loire et Garonne.

  Quelques pas plus loin, sur votre promenade, ne manquez pas une bonne fontaine du Limousin.

  Dans l'église du village. Le culte de saint Setiers remonte au moins au XIIè siècle car le chroniqueur limousin Geoffroy de Vigeois, puis le dominicain Bernard Gui, au début du XIVe siècle, font allusion à ses reliques.


Photo fiche road-trip N° 15_382_1 - Les portes du Périgord blanc - La maison du Parc naturel Régional - Millevaches -  19290

 Etape 168 / 206

La maison du Parc naturel Régional

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 15_401_1 - Les portes du Périgord blanc - Point de vue sur la tourbière du Longeroux - Chavagnac - 19290

 Etape 169 / 206

Point de vue sur la tourbière du Longeroux

      Les hauts plateaux de la Montagne limousine recèlent de nombreuses tourbières qui constituent des milieux rares mais aussi des entités paysagères à fort caractère naturel. Héritages de la dernière glaciation, les milieux tourbeux sont des lieux exceptionnels, véritables conservatoires paiéontoiogiques, zoologiques et botaniques qui constituent d'importantes réserves en eau et jouent un rôle de régulation au niveau des réserves hydrographiques et climatiques.


Photo fiche road-trip N° 15_402_1 - Les portes du Périgord blanc - Le hameau de Chavagnac - Chavagnac - 19290

 Etape 170 / 206

Le hameau de Chavagnac

      La «dansarelle»

  Dédiée à la décollation de saint Jean-Baptiste, l'église de Chavanac était un membre de la commanderie templière de Bellechassagne, passé aux hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem au début du xive siècle. Il faut attendre 1753 pour que les visiteurs fassent mention dans l'église d'une statue de la décollation de saint Jean-Baptiste, le saint patron, « en bosse », une statue d'assez grande taille puisqu'elle mesure 0,90 m de haut, en pierre polychrome. Salomé, vêtue d'une longue robe avec un corsage lacé moulant, tient sur son bras droit le plat où a été posé, après sa décapitation, la tête de saint Jean-Baptiste. La jeune femme porte une coiffe proche du barbichet, la coiffe traditionnelle du Limousin.


Photo fiche road-trip N° 15_1091_1 - Les portes du Périgord blanc - Le pont de l'âne - Millevaches - 19290

 Etape 171 / 206

Le pont de l'âne

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 15_383_1 - Les portes du Périgord blanc - L'étang des Oussines - Saint-Merd-les-Oussines -  19170

 Etape 172 / 206

L'étang des Oussines

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 15_385_1 - Les portes du Périgord blanc - Le pont de pierres et l'étang des Chabannes - Tarnac - 19170

 Etape 173 / 206

Le pont de pierres et l'étang des Chabannes

      C’est en se rendant sur le Plateau de Millevaches, après avoir passé le Pont de la Pierre, que vous pourrez découvrir l’étang de Chabannes sur la commune de Tarnac. Logé au fond d’une alvéole, cet étang résulte du mariage d’un étang artificiel et des tourbières du Plateau. Lorsque la digue de l’étang céda, l’étang ne fut remis en eau que dans les années 80, inondant au passage les tourbières qui se sont décollées du fond pour venir former en surface un radeau flottant. Ce spectacle unique de notre région offre une diversité d’habitats de faune et de flore dont beaucoup d’espèces rares. Aujourd’hui l’étang appartient au Conservatoire du Limousin (CEN).


Photo fiche road-trip N° 15_388_1 - Les portes du Périgord blanc - Le hameau de Fournol - Saint-Merd-les-Oussines - 19170

 Etape 174 / 206

Le hameau de Fournol

      Chapelle Notre-Dame, Un des rares prieurés français du Saint-Sépulcre.

  L'ordre des chanoines du Saint-Sépulcre a été fondé à Jérusalem peu après la prise de la ville et le premier règlement le concernant a été rédigé à la fin de 1102 ou au début de 1103. L'ordre fut supprimé en 1489 par le pape Innocent VIII et ses biens passèrent aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Un de ses rares prieurés français était situé dans le diocèse de Limoges, à La Vinadière (commune de Soudaine-Lavinadière).


Photo fiche road-trip N° 15_389_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Variéras - Pérols-sur-Vézère - 19170

 Etape 175 / 206

Le village de Variéras

      Bucolique, c’est le mot juste pour décrire ce petit pont de pierres sur la rivière d’Ars. C’est d’ailleurs en Corrèze que ce nom est le plus répandu. Il désigne celui qui habite un lieu-dit Ars ou en est originaire. Plusieurs communes et de nombreux hameaux portent ce nom. Ici, il devait s’agir d’un hameau non loin de Saint-Merd-les-Oussines. Cet ouvrage sur la rivière d’Ars comporte une seule arche surbaissée en léger dos d’âne. Trois passages d’eau sur le côté gauche et un petit avant-bec constitué de blocs de granit taillés.


Photo fiche road-trip N° 15_391_1 - Les portes du Périgord blanc - La ferme du peintre de Coudert - Pérols-sur-Vézère - 19170

 Etape 176 / 206

La ferme du peintre de Coudert

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 15_393_1 - Les portes du Périgord blanc - Les moulins de Razel - Pérols-sur-Vézère - 19170

 Etape 177 / 206

Les moulins de Razel

      Le site des moulins est à plus d’un titre, exceptionnel. Présents sur la carte Cassini en 1754, jamais ils n’ont vraiment été oubliés depuis. Particularité d’exception : les 3 moulins sont construits « au fil de l’eau » (directement sur le ruisseau). Autre particularité, il n’y a pas de logement aux moulins de Razel, les paysans endossent tour à tour l’habit de meunier lorsqu’ils viennent moudre leurs sacs de seigle, de sarrasin (blé noir) ou d’avoine Le moulin central fut le premier construit par des habitants de Razel et Chaumeil, les deux autres un peu plus tard, par des familles plus aisées de Razel. La rénovation du mécanisme des moulins était nécessaire tous les 30 ans.


Photo fiche road-trip N° 15_395_1 - Les portes du Périgord blanc - Les ruines Gallo-Romaines des Cars - Saint-Merd-les-Oussines - 19170

 Etape 178 / 206

Les ruines Gallo-Romaines des Cars

      C’est un des joyaux gallo-romains du Limousin !

  Plus récent que Margerides ou Pradines, cet important site se situe sur la commune de Saint-Merd-les-Oussines, un peu à l’écart de la Route des hêtres. Redécouvert par Marius Vazeilles et fouillé sous sa direction, il livrera un important mobilier que l’on peut admirer au musée éponyme de Meymac. Le site des Cars sera le premier site gallo-romain classé de la Corrèze, par arrêté du 11 septembre 1935. Les restes de deux imposants monuments funéraires, dont on devine encore une partie des soubassements, composent l’amas de blocs de pierre qui, dès l’arrivée sur le site, semble les vestiges de quelque cataclysme sismique. En contrebas, la seconde partie des ruines des Cars est articulée autour d’une villa cossue, bordée en aval par un étang dont il subsiste encore quelques traces de la digue, deux-cents mètres plus loin. L’eau était stockée dans l’imposante cuve de pierre monobloc toujours debout et servait, grâce à un réseau de canalisations en plomb, à alimenter la demeure, sa piscine chauffée ainsi que ses nombreuses pièces. Les ruines visibles sont celles de la reconstruction de cette villa, entre la fin du IIème et le début du IIIème siècle, et témoignent d’une maîtrise particulièrement aboutie des techniques de construction.

  L’emplacement sera abandonné à la fin du IIIème siècle, probablement à cause des bouleversements induits par les Grandes Invasions.


Photo fiche road-trip N° 15_403_1 - Les portes du Périgord blanc - La tourbière du Longeroux - Meymac - 19250

 Etape 179 / 206

La tourbière du Longeroux

      Le milieu tourbeux est particulièrement fragile. Longtemps maintenu par les pratiques agricoles traditionnelles, cet écosystème s'est trouvé en danger suite à l'abandon de ces usages populaires au cours du XXe siècle. Les zones tampon entre les puys et la tourbière, dont la végétation caractéristique était la lande sèche à bruyères, fougères, genêts et myrtilles pour les parties élevées ou la lande humide à molmie, se sont progressivement enfrichées par abandon du pâturage, ou brutalement boisées par plantations forestières artificielles, jusqu'en limite de tourbière et même dans la tourbière. Le secteur de la Bessade, par exemple, situé dans la forêt domaniale du Longeyroux, a été drame et planté en épicéas de Sitka, sans grand succès d'ailleurs.


Photo fiche road-trip N° 15_406_1 - Les portes du Périgord blanc - Le mont Bessou - Meymac - 19250

 Etape 180 / 206

Le mont Bessou

      Comme son nom l’indique, la Haute Corrèze, c’est haut ! Bon, ce n’est pas les Alpes non plus ! Mais, au risque de vous surprendre, à 10 mètres près, le Mont Bessou est à la même altitude que Chamonix... Cette « montagne », qu’ailleurs on nommerait «mont» et qui domine le bourg de Meymac au nord-est, culmine avec ses belles courbes à 976 m. Et se trouve être le point culminant de la Corrèze et aussi du Limousin.

  Les 24 mètres manquants pour atteindre les symboliques « 1000 » constituaient quand même une frustration d’ampleur départementale ! C’est donc sous l’impulsion du Conseil Départemental que la mairie de Meymac confia la conception d’une tour panoramique à l’architecte François Bonnin.


Photo fiche road-trip N° 15_408_1 - Les portes du Périgord blanc - Le centre de Meymac - Meymac - 19250

 Etape 181 / 206

Le centre de Meymac

      Un saint qui guérit les fous. Le buste reliquaire du crâne de saint Léger, église abbatiale Saint-André ua cœur de Meymac.

  Meymac, surtout connue pour ses négociants en vin de Bordeaux («Meymac-près-Bordeaux»), est l'une des quatre villes murées de la vicomte de Ventadour. La halle du XVe siècle, et tout le centre ancien de la ville méritent une visite. Dans l'église de l'abbaye Saint-André de Meymac, figurait le crâne de saint Léger, évêque d'Autun assassiné en 678 par Ebroïn, maire du palais du roi de Neustrie. Saint Léger y fit l'objet d'un culte très vivace jusqu'à la Révolution : il était réputé pour guérir de la folie. Un « livre des miracles de saint Léger » a conservé les procès-verbaux de guérisons de malades qui lui avaient été amenés en char à bœuf depuis Ahun (Creuse), Eymoutiers (Haute-Vienne) ou Naves (Corrèze).


Photo fiche road-trip N° 15_409_1 - Les portes du Périgord blanc - Le lac de Séchemailles - Ambrugeat - 19250

 Etape 182 / 206

Le lac de Séchemailles

      Entre les communes de Meymac et d’Ambrugeat, au nord-est de la Corrèze, le lac de Sechemailles s’étend sur plus de quarante hectares. Créé par le ruisseau des Farges, il est entouré de verdure, et propose un complexe touristique sur plus de cent hectares. Pavillon bleu, de nombreuses activités sont proposées chaque été.


Photo fiche road-trip N° 14_376_1 - Les portes du Périgord blanc - Le village de Saint-Angel - Saint-Angel - 19200

 Etape 183 / 206

Le village de Saint-Angel

      Le prieuré Saint-Michel à Saint-Angel.

  Accès irrégulier pour l'intérieur (voir a la mairie qui, elle, est ouverte tous les jours).

  En juillet-août, le prieuré est occupé par la Fraternité de Jérusalem, qui y assure une animation liturgique et la cuisine est occupée par diverses associations locales.

  Le prieuré de Saint-Angel est un des monuments emblématiques de la Corrèze et son église a figuré sur la première liste des Monuments historiques en 1840 avec celles d'Aubazines et d'Uzerche. Situé au sommet d'une butte rocheuse, il est visible de loin.


Photo fiche road-trip N° 14_373_1 - Les portes du Périgord blanc - Le moulin à vent de Valiergues - Valiergues - 19200

 Etape 184 / 206

Le moulin à vent de Valiergues

      Situé à deux pas de la commune de Valiergues entre Neuvic et Ussel, et dernier moulin à vent de Corrèze en état de fonctionnement, il a été construit en 1840, puis restauré en 2001.

  Il aura servi, jusqu’à la première Guerre Mondiale, à moudre diverses céréales, grâce aux toiles tendues sur ses ailes qui tournaient à la seule force du vent et actionnaient les meules qui se trouvent à l’intérieur. Il a été primé en 2003 au concours « les Rubans du Patrimoine », qui récompense les actions menées afin de réhabiliter des lieux de mémoire qui participent à la transmission du savoir-faire des métiers du patrimoine.


Photo fiche road-trip N° 14_8010_1 - Les portes du Périgord blanc - Le hameau de Mestes - Mestes - 19200

 Etape 185 / 206

Le hameau de Mestes

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 14_378_1 - Les portes du Périgord blanc - Centre ville de Ussel - Ussel - 19200

 Etape 186 / 206

Centre ville de Ussel

      Une statue du IIè siècle, à l'époque de guerre des Gaulles de Jules César trône fièrement place Voltaire à Ussel.

  Une statue monumentale en granit a été découverte au sud de la ville, le long de la Sarsonne, petite rivière descendant du plateau de Millevaches et se jetant quelques kilomètres plus bas dans la Diège, à côté d'un moulin aujourd'hui disparu, le moulin de Peuch. Le socle ne date que du milieu du XIXe siècle, la statue remonte à l'époque romaine, sans doute à l'époque des Sévères (193-235).


Photo fiche road-trip N° 14_1064_1 - Les portes du Périgord blanc - La voie romaine d'Aix - Aix - 19200

 Etape 187 / 206

La voie romaine d'Aix

   

  Située sur les contreforts du plateau de Millevaches, à proximité du bourg d'Aix, une motte castrale positionnée sur l'interfluve séparant deux petites vallées apparaît de manière encore visible au lieu-dit Les Valades. Le site concerne les vestiges de cette motte qui accueillait un château féodal. Proche de la Creuse et du Cantal, le site s'inscrit dans un paysage rural d'altitude - 855 mètres - offrant des vues lointaines en direction de l'Auvergne : puy de Dôme, Banne d'Ordanche, puy de Sancy puy Gros... La fortification dominait à faible distance l'ancien itinéraire d'origine antique, la voie Antonienne reliant Lyon à Bordeaux par Ussel, Tulle et Brive.


Photo fiche road-trip N° 14_249_1 - Les portes du Périgord blanc - Table d'orientation du Massif des Agriers - Lamazière-Haute - 19340

 Etape 188 / 206

Table d'orientation du Massif des Agriers

   

  Le massif des Agriers se situe au nord du pays d’Eygurande et s’étend sur les communes d’Eygurande, Lamazière-Haute et Couffy sur Sarsonne. Longtemps le massif demeura à l’état de landes et était traversé par quelques chemins. Dans les années 1970, un groupement syndical forestier fut créé et des plantations d’arbres décidées, avec une volonté de diversité dans le choix des essences.


Photo fiche road-trip N° 14_380_1 - Les portes du Périgord blanc - Belvédère du Chavanon - Merlines - 19340

 Etape 189 / 206

Belvédère du Chavanon

      Le viaduc du Chavanon est un pont suspendu autoroutier franchit par l’A89 qui enjambe la vallée du Chavanon entre le département de la Corrèze et celui du Puy-de-Dôme. Sa construction débuta en 1997 et s’acheva en 2000 avec son inauguration par Jacques Chirac. Ce pont a une longueur totale de 360 mètres pour une hauteur entre le tablier et la rivière de 100 mètres.

  Un belvédère aménagé avec une table d’orientation, proche du hameau de Lagarde, offre une vue superbe sur le viaduc et un panorama qui s’étend jusqu’au massif du Sancy. Ce site est également le départ d’un sentier de randonnée qui permet de se balader sous le viaduc et sur l’ancien tracé de la voie de chemin de fer le long du Chavanon.


Photo fiche road-trip N° 13_257_1 - Les portes du Périgord blanc - Les chapelles de Confolent-port-Dieu - Confolent-Port-Dieu - 19200

 Etape 190 / 206

Les chapelles de Confolent-port-Dieu

      Dans ce pays rude et beau où la nature reprend ses droits, la plus grande rivière de France la Dordogne est jalonnée de belvédères naturels, alimentée de rivières et de ruisseaux sauvages tels que le Dognon, le Lys ou le petit ruisseau de Combraille. Dans cette portion du cours supérieur de la Dordogne, limitrophe à l'Auvergne, trois sites ont été protégés pour leurs paysages remarquables entre 1985 et 1993.

  Le site de Port-Dieu, inscrit en 1985, englobe la partie corrézienne de la Dordogne et de ses berges, depuis le pont d'Arpiat reliant les communes de Confolent-Port-Dieu et Singles dans le Cantal, jusqu'à sa confluence avec le ruisseau de Combraille. Il se prolonge au sud par le site de la Vie et du Dognon, inscrit huit ans plus tard, qui descend jusqu'au niveau du château de Thynières dans le Puy-de-Dôme.


Photo fiche road-trip N° 13_702_1 - Les portes du Périgord blanc - Site de la Vie - Sarroux - Saint-Julien - 19110

 Etape 191 / 206

Site de la Vie

      Le site de la Vie et de la vallée du Dognon

  Affluent en rive droite de la Dordogne, le ruisseau du Dognon prend sa source à une quinzaine de kilomètres au nord d'Ussel sur la commune d'Aix - canton d'Eygurande -à 800 mètres d'altitude et se jette dans la retenue de Bort-les-Orgues, au sud-ouest du bourg de Monestier-Port-Dieu à 542 mètres d'altitude.


Photo fiche road-trip N° 13_261_1 - Les portes du Périgord blanc - Le barrage de Bort-les-Orgues - Bort-les-Orgues  - 19110

 Etape 192 / 206

Le barrage de Bort-les-Orgues

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 13_259_1 - Les portes du Périgord blanc - Le château de Val - Lanobre - 15270

 Etape 193 / 206

Le château de Val

      Site remarquable de notre région, le Château de Val fait partie des monuments les mieux conservés. Petite enclave corrézienne en terre cantalienne, il appartient et est géré par la ville de Bort-les-Orgues.

  Ancien château-fort du XIIIème siècle, restauré et remanié à plusieurs reprises, il dominait autrefois la belle vallée de la Dordogne. Construit sur un rocher à plus de trente mètres, il a vu son environnement complètement modifié suite à l’édification du barrage en 1952, dont les eaux reflètent son élégante silhouette.


Photo fiche road-trip N° 13_701_1 - Les portes du Périgord blanc - Visite du barrage de Bort-les-Orgues - Bort-les-Orgues - 19110

 Etape 194 / 206

Visite du barrage de Bort-les-Orgues

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 13_262_1 - Les portes du Périgord blanc - Eco-musée de la Tannerie - Bort-les-Orgues  - 19110

 Etape 195 / 206

Eco-musée de la Tannerie

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 13_265_1 - Les portes du Périgord blanc - Le Puy Morel - Bort-les-Orgues  - 19110

 Etape 196 / 206

Le Puy Morel

   

  Depuis le Puy Morel qui fait face aux Orgues est impressionnante offre une perspective différente. La coulée du haut de Bort-les-Orgues, située à environ 750 mètres d’altitude et qui domine la ville de Bort et la Vallée de la Dordogne, date de l’époque du Miocène et appartiendrait à l’un des épisodes laviques du stratovolcan cantalien. La lave s’est épanchée sur une courte distance de 1 500 mètres en se figeant jusqu’à une épaisseur de 80 mètres. Au cours de son refroidissement, la roche s’est rétractée en colonnes polygonales que l’on appelle communément « orgues volcaniques ». La coulée, autrefois en fond de vallée, a été mise en relief par l’action de l’érosion, et se trouve donc en «inversion de relief».


Photo fiche road-trip N° 13_264_1 - Les portes du Périgord blanc - Belvédère des Orgues - Bort-les-Orgues  - 19110

 Etape 197 / 206

Belvédère des Orgues

      À la rencontre du Limousin et de l'Auvergne, émergeant au-dessus du plateau corrézien et de la vallée de la Dordogne. le site concerne une impressionnante paroi rocheuse d'origine volcanique, composée d'une succession de colonnes: les orgues de Sort. Il inclut également la corniche située en rebord du plateau porté par ces falaises, d'où le regard porte loin sur les horizons du Massif central.


Photo fiche road-trip N° 13_1600_1 - Les portes du Périgord blanc - Sanctuaire Gallo-Romain des Pierres Grandes - Margerides - 19200

 Etape 198 / 206

Sanctuaire Gallo-Romain des Pierres Grandes

      Le fanum des Pièces-Grandes à Margerides est l’un des plus importants sites gallo-romains de la Corrèze. Composé entre autres de trois temples carrés clos d’une enceinte, il a été fouillé au cours des années 1960-1970, livrant un mobilier relativement important : fragments de céramique, pièces, statuettes, etc.

  Le statuaire révèle une forme de culte composite puisque s’y trouvent, aux côtés d’un Mercure, une déesse-mère et la représentation en bronze de son double masculin Cernunnos, deux figures majeures du panthéon celtique. Mais on s’attardera surtout sur l’emblème du fanum des Pièces-Grandes : la très belle tête en roche volcanique attribuée à Faustine la Jeune, épouse de l’empereur-philosophe Marc-Aurèle.


Photo fiche road-trip N° 13_269_1 - Les portes du Périgord blanc - Le site de Saint-Nazaire - Saint-Julien-prés-Bort -  19110

 Etape 199 / 206

Le site de Saint-Nazaire

      Magnifique point de vue sur le confluent de la Dordogne et de la Diège, le site de Saint-Nazaire situé sur la commune de Saint-Julien-près-bort est un lieu chargé d’histoire. Le Sentier des Légendes, autrefois nommé ainsi, fut habité par le diable. Il est dit que Saint-Nazaire qui veillait sur la contrée, le chassa lors d’une procession en lui jetant de l’eau bénite. Dans sa fuite devant les Croix, le Malin laissa à jamais la marque de sa patte fourchue dans le rocher. C’est ainsi que le site prit le nom du Saint qui avait chassé le démon. Du moins, c’est ce qu’en dit la légende!


Photo fiche road-trip N° 11_1024_1 - Les portes du Périgord blanc - L'église de Liginiac - Liginiac - 19160

 Etape 200 / 206

L'église de Liginiac

      L’Église Saint-Barthélémy à Liginiac mérite vraiment le déplacement.

  II s'agit bien de « pentures » et non de « peintures », le terme désignant les éléments de décor, en fer forgé, servant à renforcer les vantaux du port Placées la par un martre-forgeron du XIIIè siècle, elles forment des entrelacs dont les extrémités se terminent le plus souvent par des têtes souvent peu amenés, serpents, animaux féroces, mais aussi des têtes humaines dont certaines tirent la langue.


Photo fiche road-trip N° 11_272_1 - Les portes du Périgord blanc - Le belvédère de Roc-Grand de Liginiac - Liginiac - 19160

 Etape 201 / 206

Le belvédère de Roc-Grand de Liginiac

      Entre Auvergne et Limousin, le ruisseau de Juillac naît au nord de la commune de Liginiac qu'il traverse sur une longueur de 7 km avant de rejoindre la Dordogne, submergée par la retenue du barrage de Marèges. Cinq cents mètres avant la confluence, le ruisseau doit franchir le versant abrupt de la vallée de la Dordogne en faisant une chute brutale d'une centaine de mètres.

  Le site classé du Saut de Juillac s'étend autour de la grande cascade, d'une trentaine de mètres de haut. Divisée en deux bras par un énorme rocher en tête, elle se précipite sur un éboulis, puis chute dans un couloir rocheux sur une quinzaine de mètres. Cette cascade s'insère dans un écrin boisé assez remarquable où prédomine le hêtre. En amont de la grande cascade, il suffit de remonter le versant gauche sur quelques mètres pour accéder à la cascade supérieure en tête de gorge qui permet de déboucher dans une prairie.


Photo fiche road-trip N° 11_275_1 - Les portes du Périgord blanc - Le barrage de Maréges - Liginiac - 19160

 Etape 202 / 206

Le barrage de Maréges

      Le barrages hydro-électriques de Marèges

  Construits entre 1932 et 1957 pour permettre l'électrification du chemin de fer, ils sont symboles de modernité grâce à l'utilisation d'un matériau emblématique du XXe siècle : le béton armé... enfin presque, car il a fallu attendre les années 1970 pour que les maçons locaux s'intéressent massivement à lui.

  Ces ouvrages continuent à susciter des débats contradictoires, parfois animés, opposant promoteurs de la production d'énergie « propre » et militants défenseurs de l'environnement, du paysage et de la faune aquatique, sans oublier les pêcheurs de grands poissons migrateurs, frustrés.


Photo fiche road-trip N° 11_283_1 - Les portes du Périgord blanc - Le site de Gratte Bruyère - Sérandon - 19160

 Etape 203 / 206

Le site de Gratte Bruyère

      La Haute vallée de la Dordogne, une vallée engloutie.

  Site de Gratte-Bruyère sur la commune de Sérandon. Un panorama fantastique et lieu de pique-nique bien signalé par des panneaux.

  Jusqu'au milieu du XXe siècle, la Dordogne coulait, dans sa partie non navigable, entre Bort et Spontour, dans une gorge étroite et profonde, dont les rives était quasiment inaccessibles. Au début du xvme siècle, une tentative de rendre cette partie flottable, pour faire descendre de plusieurs forêts auvergnates les arbres destinés à faire des mats pour les navires du roi, n'eut pas de suite. Les rares photographies anciennes (cartes postales) qui ont été prises au début du XXe siècle montrent le caractère sauvage de la rivière sur toute sa haute vallée.


Photo fiche road-trip N° 11_280_1 - Les portes du Périgord blanc - Le musée de la Résistance Henri Queuille - Neuvic - 19160

 Etape 204 / 206

Le musée de la Résistance Henri Queuille

    Texte explicatif en attente de mise en place...


Photo fiche road-trip N° 11_278_1 - Les portes du Périgord blanc - La base nautique de Neuvic - Neuvic - 19160

 Etape 205 / 206

La base nautique de Neuvic

      Le lac de la Triouzoune, retenue hydroélectrique mise en service depuis 1945, s'étend sur 410 ha, à 20 km au sud d'Ussel en Haute-Corrèze.

  Le corps principal de cette retenue forme un vaste chenal orienté nord/nord-ouest de plus de 3 km de longueur pour une largeur moyenne de 700 mètres qui se poursuit vers le nord par deux bras plus resserrés. Les rives assez découpées offrent une succession de promontoires et d'anses que parsèment quelques îles et îlots. La retenue est partagée à peu près également dans le sens longitudinal par la limite séparant les communes de Neuvic et de Liginiac. À l'extrémité sud, les abords immédiats de l'ouvrage appartiennent à la commune de Sérandon.


Photo fiche road-trip N° 11_276_1 - Les portes du Périgord blanc - La table d'orientation du Puy de Manzagol - Liginiac - 19160

 Point d'arrivée - 206 / 206

La table d'orientation du Puy de Manzagol

    Texte explicatif en attente de mise en place...