Road-trip 13    Etape 13   Panorama 264       Fiche à télécharger


Mystères, puissance et grandes orgues

Belvédère des Orgues


19110 - Bort-les-Orgues



    À la rencontre du Limousin et de l'Auvergne, émergeant au-dessus du plateau corrézien et de la vallée de la Dordogne. le site concerne une impressionnante paroi rocheuse d'origine volcanique, composée d'une succession de colonnes: les orgues de Sort. Il inclut également la corniche située en rebord du plateau porté par ces falaises, d'où le regard porte loin sur les horizons du Massif central.

   

  La façade basaltique, aussi impressionnante par sa hauteur de 80 à 100 mètre que par sa longueur 2 km provient d'une coulée volcanique qui remonte à plus de 15 millions d'années. L'érosion a fait disparaître ce qui entourait l'ancienne coulée, inversant ainsi le paysage initial. Ce sont les fissures de retrait lors du refroidissement de la lave qui ont donné une forme caractéristique en tuyaux d'orgues prismatiques. La nature de la roche, issue de coulées de lave désignée sous le nom de « phonolithe», du grec phônê et lithos signifiant «la pierre qui résonne», ajoute une dimension supplémentaire au terme d'orgue. Ces colonnes se sont délitées à leur tour sous l'effet de l'érosion et laissent parfois apparaître sur le flanc exposé au sud de curieuses grottes aux plafonds miraculeusement suspendus.

  Depuis la ville de Bort-les-Orgues, située 350 mètres en contrebas, les orgues sont très présents dans le paysage, quoique lointains : une grande falaise rocheuse surplombe un versant boisé haut et pentu. Plus haut, depuis la petite route qui grimpe sur le plateau ou depuis les sentiers qui rejoignent la corniche, ils forment un rempart naturel dont le caractère imposant est exacerbé par les vues en contre-plongée. Un balcon aménagé en avant de la corniche procure une lecture du profil de la paroi.

  Sur les hauteurs, au bord du plateau porté par les orgues, un long belvédère offre l'un des plus beaux panoramas de la région : les massifs des monts Dore avec le puy de Sancy (1886 mètres), le plateau du Cézallier et le massif du Cantal avec le puy Mary et le plomb du Cantal. Le regard s'étend ainsi sur un pourtour de 80km où se succèdent les trois plus grands volcans français et où les vallées profondes de la Dordogne et de la Rhue entaillent l'amphithéâtre de l'Artense.

  Les vues anciennes montrent une falaise beaucoup plus dégagée qu'à notre époque. De nos jours, la végétation arbustive recouvre le bas des orgues et les arbres atténuent leur hauteur perceptible depuis le bas. Le belvédère, en revanche, procure toujours un panorama saisissant, agrémenté d'une promenade facilement accessible.

  Participer à la rédaction de ce texte







  Très prochainement, ici, la liste des lieux à visiter dans le détail.