Road-trip 3    Etape 6   Promenade 115       Fiche à télécharger


Corrèze en plein coeur

Etang de Ruffaud


19800 - Saint-Priest-de-Gimel



    

    Couvrant une superficie de 24 hectares, l'étang à trois bras est entouré de versants boisés. Le chêne et le hêtre s'associent aux conifères pour former une forêt mixte marquant le paysage des vallées encaissées de la Corrèze et de ses affluents par une ambiance forestière au dessin localement remarquable. Situé à 540 mètres d'altitude, le site de l'étang de Ruffaud conserve un paysage naturel très préservé, malgré sa proximité avec une agglomération. Inventorié en ZNIEFF (zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique), l'étang présente une valeur écologique importante sur sa rive nord où persistent des zones de landes humides et des tourbières à la fois bombées et tremblantes. Ces espaces sensibles recèlent également une flore aquatique composée d'espèces remarquables tels le flûteau nageant, la narthécie des marais ou encore le trèfle d'eau.

   

  La vallée de la Montane

  Au nord-est du site, le relief est peu accidenté: les rives plates, correspondant à d'anciennes prairies, sont dominées par un monticule boisé avec des affleurements rocheux en rive gauche, traduisant la présence d'une ancienne carrière. Au moulin de Saint-Priest-de-Gimel, d'importants boisements de châtaigniers, de hêtres et de chênes longent la rive gauche de la Montane, large de cinq à six mètres et qui devient plus encaissée. Des chaos rocheux parsèment les pentes et le lit du cours d'eau, créant ainsi quelques rapides. Des barres de rochers fracturés, perpendiculaires au lit de la rivière, la dominent d'une quinzaine de mètres. Certains chaos rocheux forment dans le ruisseau de véritables petites îles plantées d'arbres. Les pentes sont boisées de très beaux hêtres, sans végétation sous-arbustive, excepté quelques mousses.

  En aval, la vallée se rétrécit et les pentes deviennent davantage abruptes. Le boisement est identique au secteur précédent avec toutefois des plantations de résineux de plus en plus importantes - pins, épicéas ou encore douglas. Le méandre au nord du château de la Pradelle, dit aussi «château de Saint-Priest», est particulièrement pittoresque, avec de nombreux affleurements rocheux sur les pentes et dans le lit du cours.

  Participer à la rédaction de ce texte







  Très prochainement, ici, la liste des lieux à visiter dans le détail.