Faisons quelques pas ensemble


    


   « Marcher » est avant tout l'action de base, consistant techniquement à se déplacer à pied. Je vous épargne une description plus détaillée, je pense que tout le monde comprend de quoi il s'agit.

   Par contre « Se promener », ou « faire une promenade », consiste à se déplacer pour le plaisir, pour découvrir des lieux, pour ressentir pleinement, seul ou à plusieurs, pour profiter et partager la légèreté et l'insouciance de l'instant. Être libre et heureux. Quel beau programme !

   Après cette petite leçon de français, passons au bonheur sans limite de découvrir, un pas après l'autre, de magnifiques paysages, d'étonnants lieux, des horizons féeriques, des atmosphères surprenantes.

   Un mot : « Plaisir ». Voilà ce que je vous offre dans cette partie de mon blog. Se promener selon votre degré de forme physique, pour le plaisir des yeux et des oreilles, pour s’épanouir, pour l'aventure du jour, pour découvrir ou redécouvrir la nature, la faune, la flore, notre patrimoine bâti ou culturel. Pour des visites de lieux, de musées, de villages et de centres un peu plus urbains. Au grès des saisons, de votre petite équipe, de votre état d'esprit, de votre disponibilité. Pour faire une petite halte, profiter des paysages et des panoramas, se promener sur quelques centaines de mètres, sur plusieurs kilomètres de sentiers balisés de grandes randonnées, parcours de randonnées de pays, sur le fameux Camino, le chemin de Saint Jacques de Compostelle ou des sentiers balisés par des associations et organismes locaux. Le choix est donc très vaste.

   Si vous avez tout autant de plaisir que moi, à profiter de cette multitude de balades enchanteresses. Alors l'essence même de ce blog et la mise à jour de ces très nombreuses idées de sorties sur ce site web est une réussite pour moi. A votre tour, devenez les ambassadeurs de la Corrèze, en en parlant autour de vous, ainsi que de partager vos escapades personnelles sur les réseaux sociaux. Je vous en remercie par avance.

Maintenant, c'est à vous de choisir votre destination !


Les secteurs géographiques



Comment ça marche ?


Étant donné le nombre important de lieux actuellement disponibles et afin d'accélérer le chargement des pages, il vous faudra

selectionner un secteur géographique parmi les 17 road-trips de couleur bleue.

La page va se réactualiser avec le secteur géographique choisi.





Les catégories


  Panorama

Pour le plaisir des yeux

  Coup d'oeil

Quelques pas

  Promenade

Inf. < kilomètre

  Randonnée

Sup. > kilomètre

  Visite

Gratuite ou payante






Actuellement 24 réponses sur ce Road-trip N° 10



Le Roc du Busatier

  Sur les bords de la vallée de la Dordogne, niché en plein coeur de la forêt, se cache un verger potager magique, un véritable jardin d’Eden. Un lieu rempli d’histoire, d’amour et de plénitude à qui sait entendre et regarder. Équipé d’une bonne paire de chaussures de marche, sac au dos, un peu d’eau, le départ se fait après le tout petit hameau de Nougein, entre Argentat et Marcillac-la-Croisille, sur la commune de Gros-Chastang.

  200m de chemin à plat et une vue à couper le souffle : le belvédère du Roc du Busatier. Grandiose ! La Dordogne majestueuse déploie ses méandres, une véritable carte postale.

  Découvrir cet endroit  







Le village de la Roche-Canillac

  Le site s'étire du nord au sud, dans l'axe de la vallée du Doustre, comprenant le village de La Roche-Canillac, avec dans la partie haute l'église, ses abords et le village de la Roche-Basse, et le château du Chazal distant d'environ 2km à vol d'oiseau.

  La vallée du Doustre, véritable entaille dans le haut plateau corrézien, présente un relief très escarpé, émaillé d'affleurements rocheux. Une vaste couverture boisée où se côtoient un grand nombre d'essences chênes, châtaigniers, bouleaux, charmes, hêtres ou encore sapins habille l'ensemble des versants qui, autrefois, étaient principalement pâturés. La Roche-Canillac est historiquement liée à la vallée qu'elle a longtemps été chargée de surveiller. Si elle a perdu sa vocation de sentinelle, elle conserve des vues saisissantes en balcon sur les lointains tout en procurant une atmosphère très protégée dans les espaces publics, notamment ruelles, place et placette.

  Découvrir cet endroit  





























































La plage de l'étang du Prévot

  Près de Clergoux et du château de Sédières, au sein du Plateau des Étangs, le site comprend un grand plan d'eau antérieur au XVIe siècle et des rives boisées discrètement ponctuées par du bâti. Il constitue un remarquable témoignage des nombreux étangs créés dès le Moyen Age en Bas Limousin pour la production de poissons, généralement propriétés de familles nobles, de l’Église ou de bourgeois des villes voisines.

  Découvrir cet endroit  




Le château de Sédières

  Classé au titre des monuments historiques en 1958, le château de Sédières se dresse au milieu d'une épaisse forêt trouée d'étangs bordés de sapins.

  La façade sud donne sur un tapis vert orné de charmilles et de pièces d'eau. De place en place s'élèvent majestueusement des arbres séculaires. Les autres côtés sont dominés par la forêt. Au nord, l'étang du château est au creux d'un vallonnement. Sur le chemin conduisant à l'édifice apparaît l'étang Neuf, petit miroir d'eau plein de fraîcheur et de poésie. La vue est moins vaste depuis les terrasses du château suite à la fermeture progressive par la végétation : vers l'ouest, les monts du Cantal émergeant au-dessus de la cime des arbres ferment l'horizon; vers le nord, les monts Dore.

  Découvrir cet endroit