Faisons quelques pas ensemble


    


   « Marcher » est avant tout l'action de base, consistant techniquement à se déplacer à pied. Je vous épargne une description plus détaillée, je pense que tout le monde comprend de quoi il s'agit.

   Par contre « Se promener », ou « faire une promenade », consiste à se déplacer pour le plaisir, pour découvrir des lieux, pour ressentir pleinement, seul ou à plusieurs, pour profiter et partager la légèreté et l'insouciance de l'instant. Être libre et heureux. Quel beau programme !

   Après cette petite leçon de français, passons au bonheur sans limite de découvrir, un pas après l'autre, de magnifiques paysages, d'étonnants lieux, des horizons féeriques, des atmosphères surprenantes.

   Un mot : « Plaisir ». Voilà ce que je vous offre dans cette partie de mon blog. Se promener selon votre degré de forme physique, pour le plaisir des yeux et des oreilles, pour s’épanouir, pour l'aventure du jour, pour découvrir ou redécouvrir la nature, la faune, la flore, notre patrimoine bâti ou culturel. Pour des visites de lieux, de musées, de villages et de centres un peu plus urbains. Au grès des saisons, de votre petite équipe, de votre état d'esprit, de votre disponibilité. Pour faire une petite halte, profiter des paysages et des panoramas, se promener sur quelques centaines de mètres, sur plusieurs kilomètres de sentiers balisés de grandes randonnées, parcours de randonnées de pays, sur le fameux Camino, le chemin de Saint Jacques de Compostelle ou des sentiers balisés par des associations et organismes locaux. Le choix est donc très vaste.

   Si vous avez tout autant de plaisir que moi, à profiter de cette multitude de balades enchanteresses. Alors l'essence même de ce blog et la mise à jour de ces très nombreuses idées de sorties sur ce site web est une réussite pour moi. A votre tour, devenez les ambassadeurs de la Corrèze, en en parlant autour de vous, ainsi que de partager vos escapades personnelles sur les réseaux sociaux. Je vous en remercie par avance.

Maintenant, c'est à vous de choisir votre destination !


Les secteurs géographiques



Comment ça marche ?


Étant donné le nombre important de lieux actuellement disponibles et afin d'accélérer le chargement des pages, il vous faudra

selectionner un secteur géographique parmi les 17 road-trips de couleur bleue.

La page va se réactualiser avec le secteur géographique choisi.





Les catégories


  Panorama

Pour le plaisir des yeux

  Coup d'oeil

Quelques pas

  Promenade

Inf. < kilomètre

  Randonnée

Sup. > kilomètre

  Visite

Gratuite ou payante






Actuellement 28 réponses sur ce Road-trip N° 13












Sanctuaire Gallo-Romain des Pierres Grandes

  Le fanum des Pièces-Grandes à Margerides est l’un des plus importants sites gallo-romains de la Corrèze. Composé entre autres de trois temples carrés clos d’une enceinte, il a été fouillé au cours des années 1960-1970, livrant un mobilier relativement important : fragments de céramique, pièces, statuettes, etc.

  Le statuaire révèle une forme de culte composite puisque s’y trouvent, aux côtés d’un Mercure, une déesse-mère et la représentation en bronze de son double masculin Cernunnos, deux figures majeures du panthéon celtique. Mais on s’attardera surtout sur l’emblème du fanum des Pièces-Grandes : la très belle tête en roche volcanique attribuée à Faustine la Jeune, épouse de l’empereur-philosophe Marc-Aurèle.

  Découvrir cet endroit  










Panorama sur le site de Saint-Nazaire

  Site de Saint-Nazaire vu d'en face

  La Diège, venue du plateau de Millevaches, se jette dans la Dordogne dans un site sauvage, plus grandiose encore depuis la construction du barrage de Marèges.

  Il y aurait eu, au Moyen Âge, sur le plateau dominant le confluent, une église dépendant de l'abbaye limousine Saint-Pierre de Solignac, placée sous le vocable de Saint-Nazaire et une fontaine qui portait le nom du saint. Village et chapelle ont disparu sans laisser de traces mais, en 1894, le curé de Saint-Julien-près-Bort, Bernard-Guillaume Boyer, installa sur le site un chemin de croix avec l'aide de ses paroissiens ; en avril 1901, on y dressa, sur un cône de pierre, une statue du saint martyr, décapité à Milan sous Néron, et un cantique fut composé pour la circonstance.

  Découvrir cet endroit  







Le site de Saint-Nazaire

  Magnifique point de vue sur le confluent de la Dordogne et de la Diège, le site de Saint-Nazaire situé sur la commune de Saint-Julien-près-bort est un lieu chargé d’histoire. Le Sentier des Légendes, autrefois nommé ainsi, fut habité par le diable. Il est dit que Saint-Nazaire qui veillait sur la contrée, le chassa lors d’une procession en lui jetant de l’eau bénite. Dans sa fuite devant les Croix, le Malin laissa à jamais la marque de sa patte fourchue dans le rocher. C’est ainsi que le site prit le nom du Saint qui avait chassé le démon. Du moins, c’est ce qu’en dit la légende!

  Découvrir cet endroit  




Le caveau des animaux de Sarroux

  Une tombe vachement limousine. Des animaux sculptés en ronde-bosse au cimetière Sarroux?

  Au siècle dernier, Léon Charbonnel, du village du Chassang, à Sarroux, aux confins du Limousin et de l'Auvergne, avait été marqué par les expéditions de vaches de Salers qui, au XIXe siècle, partaient en convoi vers les Charentes et le Poitou, accompagnées par les chiens. En souvenir de ces expéditions, il avait fait sculpter ces animaux dans la lave, une vache de Salers, couchée, et un chien portant collier, assis sur son arrière-train. Le sculpteur est resté anonyme.

  Découvrir cet endroit  







Table d'orientation de la Pyramide de Bort-les-Orgues

  Le lac de Bort au nord de Bort-les-Orgues est formé par un barrage de type «poids voûte», constituant la retenue la plus importante de France après Serre-Ponçon, dans la vallée de la Durance. D'une longueur de 18 km, la retenue est alimentée par le bassin versant naturel de la Dordogne et par une dérivation de 13km de la Rhue. Sa superficie avoisine les 1 400 hectares. Un syndicat intercommunal, créé en 1966 pour la mise en valeur du lac et la gestion de ces espaces, réunit les représentants des trois départements concernés - Corrèze, Cantal et Puy-de-Dôme -, les conseillers généraux et les maires riverains.

  Découvrir cet endroit  




Belvédère des Orgues

  À la rencontre du Limousin et de l'Auvergne, émergeant au-dessus du plateau corrézien et de la vallée de la Dordogne. le site concerne une impressionnante paroi rocheuse d'origine volcanique, composée d'une succession de colonnes: les orgues de Sort. Il inclut également la corniche située en rebord du plateau porté par ces falaises, d'où le regard porte loin sur les horizons du Massif central.

  Découvrir cet endroit  







Le Puy Morel

  Depuis le Puy Morel qui fait face aux Orgues est impressionnante offre une perspective différente. La coulée du haut de Bort-les-Orgues, située à environ 750 mètres d’altitude et qui domine la ville de Bort et la Vallée de la Dordogne, date de l’époque du Miocène et appartiendrait à l’un des épisodes laviques du stratovolcan cantalien. La lave s’est épanchée sur une courte distance de 1 500 mètres en se figeant jusqu’à une épaisseur de 80 mètres. Au cours de son refroidissement, la roche s’est rétractée en colonnes polygonales que l’on appelle communément « orgues volcaniques ». La coulée, autrefois en fond de vallée, a été mise en relief par l’action de l’érosion, et se trouve donc en «inversion de relief».

  Découvrir cet endroit  










Le château de Val

  Site remarquable de notre région, le Château de Val fait partie des monuments les mieux conservés. Petite enclave corrézienne en terre cantalienne, il appartient et est géré par la ville de Bort-les-Orgues.

  Ancien château-fort du XIIIème siècle, restauré et remanié à plusieurs reprises, il dominait autrefois la belle vallée de la Dordogne. Construit sur un rocher à plus de trente mètres, il a vu son environnement complètement modifié suite à l’édification du barrage en 1952, dont les eaux reflètent son élégante silhouette.

  Découvrir cet endroit  










Site du Mont

  Affluent rive droite de la Dordogne, le ruisseau du Lys prend sa source au nord de Saint-Bonnet-près-Bort et se jette dans le lac de Bort-les-Orgues, au nord-ouest de la ville de Bort-les-Orgues, distante de 7,5 kilomètres. Le site est orienté sud-est et correspond à la confluence du Lys et de la Dordogne. Il s'agit d'un secteur particulièrement encaissé qui présente une pente moyenne supérieure à 15% avec deux cirques rocheux et cinq cascades principales dont la plus importante atteint une dizaine de mètres de hauteur. Les versants sont essentiellement boisés de chênes et de hêtres avec la présence de quelques bouleaux. Par ailleurs, les gorges du Lys constituent un refuge pour la faune et la flore sauvages.

  Découvrir cet endroit  







Site de la Vie

  Le site de la Vie et de la vallée du Dognon

  Affluent en rive droite de la Dordogne, le ruisseau du Dognon prend sa source à une quinzaine de kilomètres au nord d'Ussel sur la commune d'Aix - canton d'Eygurande -à 800 mètres d'altitude et se jette dans la retenue de Bort-les-Orgues, au sud-ouest du bourg de Monestier-Port-Dieu à 542 mètres d'altitude.

  Découvrir cet endroit  







Les chapelles de Confolent-port-Dieu

  Dans ce pays rude et beau où la nature reprend ses droits, la plus grande rivière de France la Dordogne est jalonnée de belvédères naturels, alimentée de rivières et de ruisseaux sauvages tels que le Dognon, le Lys ou le petit ruisseau de Combraille. Dans cette portion du cours supérieur de la Dordogne, limitrophe à l'Auvergne, trois sites ont été protégés pour leurs paysages remarquables entre 1985 et 1993.

  Le site de Port-Dieu, inscrit en 1985, englobe la partie corrézienne de la Dordogne et de ses berges, depuis le pont d'Arpiat reliant les communes de Confolent-Port-Dieu et Singles dans le Cantal, jusqu'à sa confluence avec le ruisseau de Combraille. Il se prolonge au sud par le site de la Vie et du Dognon, inscrit huit ans plus tard, qui descend jusqu'au niveau du château de Thynières dans le Puy-de-Dôme.

  Découvrir cet endroit  




Gorges du Chavanon au pont d'Arpiat

  Frontière des territoires entre le Limousin et l’Auvergne (Corrèze, Creuse et Puy-de-Dôme), le Chavanon prend sa source à Crocq (Creuse). Long de 55 kilomètres, il se situe sur la partie amont du bassin de la Dordogne et se jette dans la retenue de Bort-les-Orgues.

  Véritable trésor de notre territoire, il fait l’objet d’un contrat territorial, « Chavanon en action », ayant pour objectif de préserver le milieu aquatique, sa faune et sa flore en mettant en relations directes ses différents acteurs (réduction de l’impact de l’agriculture, continuité écologique, préservation des espèces patrimoniales, etc.). Il abrite de nombreuses espèces patrimoniales comme la moule perlière ou encore l’écrevisse à pattes blanches (écrevisse autochtone à la différence des écrevisses américaines).

  Découvrir cet endroit  







Le jardin d'Arsac

  Créé en 1985 à quatre mains par des jardiniers amateurs passionnés, ce jardin est le reflet de la campagne environnante de Haute-Corrèze: simple et apaisant. Ici tout semble naturel grâce aux plantes choisies et à celles qui se sont invitées. Le jardin reste ouvert sur la campagne et le regard ne cesse de faire des allers-retours entre l'un et l'autre. Le jardin "japonais" surprend bien des visiteurs : réalisé à partir d'éléments parfaitement locaux il dégage une tonalité nettement japonaise dans une mise en scène symbolique et étudiée. En tout cas, partout, c'est le naturel qui l'emporte!

  Découvrir cet endroit